lacrymal, ale

LACRYMAL, ALE

(la-kri-mal, ma-l') adj.
Terme d'anatomie. Qui a rapport aux larmes. Glande lacrymale, petite glande située entre l'apophyse orbitaire et le globe de l'œil, qui sécrète les larmes. Caroncule lacrymale, petit tubercule situé à l'angle nasal de l'œil et portant à sa surface quelques poils courts et fins qui arrêtent les corpuscules étrangers mêlés aux larmes. Points lacrymaux, petits pores, au nombre de deux, distingués en supérieur et en inférieur, suivant la paupière à laquelle ils appartiennent, qui sont les orifices toujours béants des conduits lacrymaux. Conduits lacrymaux, nom de deux canaux qui font suite aux points lacrymaux. Sac lacrymal, petite poche membraneuse, oblongue, qui se termine supérieurement en cul-de-sac et se continue inférieurement avec le canal nasal, lequel va s'ouvrir dans le nez. Appareil lacrymal, ensemble des organes destinés à sécréter et excréter les larmes.
Terme de chirurgie. Fistule lacrymale, ouverture accidentelle au sac lacrymal, qui permet aux larmes de s'écouler ailleurs que dans leurs voies ordinaires.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    La fistule du lacrimel [LANFRANC, f° LVII, verso.]
  • XVIe s.
    La glandule lachrymale [PARÉ, III, 11]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. lacryma, larme (voy. ce mot).