laid

(Mot repris de laide)

laid, e

adj. [ du frq. ]
1. Dont l'aspect heurte le sens esthétique, l'idée que l'on a du beau : Un visage laid disgracieux, ingrat ; gracieux hideux, horrible ; beau
2. Qui s'écarte des bienséances, de ce que l'on pense être bien, moral, honnête : C'est très laid de mentir honteux, ignoble ; édifiant, honorable

laid

n.m.
Le laid,
ce qui est laid, inesthétique 2. beau
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

laid

LAID, LAIDE. adj. Qui a quelque défaut qui se remarque dans les proportions, dans les formes ou dans les couleurs qui constituent la beauté chez les hommes et chez les animaux. Cet enfant est bien constitué, mais il est laid de visage. Elle est laide à faire peur. Ce chien est des plus laids.

Il signifie généralement Qui est désagréable à voir. Ce meuble est laid. Cette maison, cette tapisserie, cette étoffe est fort laide. Le temps est bien laid.

Il signifie, dans le langage familier, Qui est déshonnête, contraire à la bienséance, au devoir. Ce que vous faites là, ce que vous dites là est laid.

LAID s'emploie aussi substantivement. Fi! le laid! Fi! la laide! Une fausse laide.

Il s'emploie encore comme nom masculin, en parlant des Choses. Le beau et le laid en art. Les romantiques ont fait une place toute nouvelle à l'expression du laid dans la littérature. Je vous ai dit le beau de l'aventure, mais voici le laid.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

laid

Laid, et difforme, Deformis, Horridus, Perhorridus, Foedus, Turpis, Perturpis.

Aucunement laid et vilain, Turpiculus.

Richement laid et difforme, Ad deformitatem insignis.

Il n'est pas laid, Non est deforme.

Chose laide à voir, Deforme spectaculum.

Laid et deshonneste, Indecorum.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

laid


LAID, LAIDE, adj. LAIDERON, s. f. LAIDEUR, s. f. [, lède, lèdron, lè-deur. 1re è moy.] Laid se dit de ce qui a quelque défaut remarquable dans les proportions, ou les couleurs requises pour la beauté. "Il est fort laid. "Elle est horriblement laide. "Elle est laide à faire peur. = On le dit des animaux, et même des chôses inanimées. "Un chien bien laid, une laide bête, un laid animal. "Étofe, tapisserie bien laide. = En morale, déshonête, contraire à la bienséance. "C'est une laide chôse que de mentir. "Il est bien laid à une femme de boire, de jurer. (style fam.)
   LAIDERON: jeune fille ou jeune femme, qui est laide. L'Acad. ajoute, mais, qui n'est pas sans agrément. "C'est une laideron; une laideron, qui ne déplait pas. — Elle dit même, une jolie laideron.
   LAIDEUR, qualité de ce qui est laid. "Horrible laideur. "La laideur de cette femme est peu comune. = On ne le dit, au propre, que des persones. On ne dit point la laideur d'un animal, d'une étofe. = Fig. "La laideur du vice: la laideur d'une action. "La méchanceté des Hommes se présentait à son esprit. avec toute sa laideur. Volt. Voy. DIFFORMITÉ.
   On dit, proverbialement, laid comme le péché, comme le diable, comme un démon. "On me mande que cette H... est à la cour, laide comme un démon. SEV.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

laid

Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

laid

()

laide

häßlichugly, nasty, homely, unsightlylelijk, slecht, verwerpelijk, onooglijkכעור (ת), מכוער (ת), מנוול (ת), כָּעוּר, מְכֹעָרlelikgrimmalbelafeocsúnya, rondaljóturturpisheslig, styggbrzydkifeio, hediondourîtfulxấu xíάσχημοςbrutto (lɛd)
adjectif
qui n'est pas beau une personne laide
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

laid

[lɛ, lɛd] adjugly
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005