lambin, ine

LAMBIN, INE

(lan-bin, bi-n') s. m. et f.
Terme familier. Celui, celle qui lambine.
Mon lambin de secrétaire ne finit point [SAINT-SIMON, 299, 113]
Adjectivement.
Mes divins anges, puisque vous êtes assez lambins pour ne pas renvoyer le premier acte à M. Marcel, il vous en envoie cinq [VOLT., Lett. d'Argental, 11 fév. 1764]
Aï ou paresseux.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il me semble que la paille te conviendroit mieux, estant un vray lambin ayant la paille au cul [BOUCHET, Serées, I, p. 123, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. LAMBINER.