lambourde

(Mot repris de lambourdes)

lambourde

n.f. [ de l'anc. fr. laon, planche, du frq. ]
Petite pièce de bois sur laquelle sont clouées les lames d'un parquet.

LAMBOURDE1

(lan-bour-d') s. f.
Terme de charpente. Nom d'une petite pièce de bois qui sert pour attacher le parquet sur un plancher.
Petites pièces qu'on met aux entailles des poutres pour poser les solives.
En maçonnerie, espèce de pierre tendre et calcaire. Lambourde d'Arcueil, de Saint-Maur, etc. Dernier lit d'une carrière (environs de Paris).

ÉTYMOLOGIE

  • M. Scheler croit que lambourde tient à lambeau, mais sans preuves à l'appui.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. LAMBOURDE. Ajoutez :
    Poutre horizontale établie le long d'un mur pour recevoir les solives d'un plancher.
  • Pièces transversales aux solives, sur lesquelles on cloue les planches d'un parquet.
  • En fortification, pièce de bois de fort équarrissage employée pour la construction des plates-formes de mortiers.
    Terme d'exploitation houillère. Madrier que l'on place pour la construction d'un puits.

LAMBOURDE2

(lan-bour-d') s. f.
Terme de jardinage. Petit dard arrivé à son complet développement, c'est-à-dire ayant un bouton à fruit au bout et l'écorce lisse. Petit rameau couvert d'yeux noirâtres et rapprochés, produit par le vieux bois et ne donnant du fruit qu'au bout de plusieurs années.

ÉTYMOLOGIE

  • C'est probablement lambourde 1, au sens de morceau de bois.

lambourde

LAMBOURDE. n. f. T. d'Arts. Pièce de bois de charpente qui sert à soutenir un parquet ou les lames d'un plancher. Poser des lambourdes. Mettre du plâtre entre les lambourdes.

Il se dit aussi des Pièces de bois qu'on met le long des murs ou des poutres pour soutenir les bouts des solives, lorsqu'ils n'entrent pas dans les murs ou ne portent pas sur les poutres.

LAMBOURDE se dit aussi, en termes de Géologie, du Dernier lit d'une carrière de pierre.

lambourde

Lambourde.

Traductions

lambourde

steunbalk