lanière

lanière

n.f. [ du frq. ]
Courroie ou bande de cuir ou d'une autre matière, longue et étroite : Il a cassé les lanières de son cartable.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

LANIÈRE

(la-niè-r') s. f.
Courroie longue et étroite.
La Phénicienne Didon, sœur de Pygmalion, ayant quitté cette ville de Tyr, vint fonder la superbe ville de Carthage, en coupant un cuir de bœuf en lanières, selon le témoignage des plus graves auteurs de l'antiquité, lesquels n'ont jamais conté de fables [VOLT., Princ. de Babyl. X]
En refaisant des nœuds à ses lanières, Il [Grippe-Minaud] me poursuit encor d'un œil sournois [BÉRANG., Gohier.]
Terme de blason. Se dit pour bande.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et tissent de toutes manieres Et las et braieus [rets] et lasnieres [, Partonop. V. 6273]
    Ligula, lasniere [J. DE GARLANDE, Dict. p. 589]
  • XVe s.
    Messire Regnault avoit lasché son heaume à son avantage ; il ne tenoit fors à une petite laniere [FROISS., II, III, 59]
    Et au pillier pendoit ung escu dont la campaigne estoit de fin or, à une laniere d'azur, à ung ray de feu vermeil [, Perceforest, t. I, f° 65]
  • XVIe s.
    À courte chausse longue laniere [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguign. laneyre. D'après Scheler, il vient de lanarius, qui est fait de laine, de lana, laine. Mais ne pourrait-on pas y voir le sens d'un lambeau de cuir, et le rattacher, comme lanier, dont il a tout à fait la forme, au latin laniare, déchirer ?

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • LANIÈRE. - ÉTYM. M. Bugge, Romania, n° 10, p. 154, tire lanière non du lat. laniare, comme j'ai fait, mais du latin lacinia, lambeau, par un intermédiaire laciniaria. Pour rejeter laniare, il objecte que le suffixe y fait obstacle ; mais c'est une erreur ; car on a, dans la latinité, laniarium, boucherie, qui vient de laniare. Une meilleure raison qu'il allègue, c'est que lanière est constamment écrit, dans les anciens textes, lasniere. Je remarque que lanier (faucon lanier) est toujours écrit sans s, et vient ou de laniare ou de lana.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

lanière

LANIÈRE. n. f. Sorte de courroie longue et étroite. La lanière d'un fouet. Découper un cuir de boeuf en lanières.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

laniere

Laniere, f. penac. Est la longe de cuir deliée à tenir l'oyseau sur le poing et à la perche, et en pluriel Lanieres, par ce qu'il y en a une à chacun pied de l'oyseau, Lorum, Loramentum, Si le nom procede du faucon nommé Lasnier, il le faudroit escrire par S. Lasnieres. Il se prend aussi pour la courroye où sont pendans des clefs, telles que les servantes les portent pendans de leur ceincture.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

lanière


LANIèRE, s. f. [2e è moy. et long: la-niè-re.] Sorte de courroie longue et étroite. "La lanière d'un fouet.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

lanière

nom féminin lanière
Longue bande de cuir.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

lanière

Riemenstrap, lash, strip, thong, band, belt, lanyardriem, reepרצועה (נ), שוט (ז), רְצוּעָה, שׁוֹטcorretjarimenocorreacorreia, tira de couroПрашкиthong끈팬티 (lanjɛʀ)
nom féminin
bande longue et étroite une lanière de cuir
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

lanière

[lanjɛʀ] nf
[fouet] → lash
[valise] → strap
(= bretelle) → strap
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005