laque

1. laque

n.f. [ mot ar., du sanskrit ]
1. Substance résineuse rouge-brun, fournie par plusieurs plantes d'Orient.
2. Vernis noir ou rouge préparé avec cette résine.
3. Peinture brillante ayant l'aspect d'une laque.
4. Produit qui, vaporisé sur la chevelure, la recouvre d'un film qui maintient la coiffure.
5. Vernis à ongles non transparent.

2. laque

n.m. [ de 1. laque ]
Objet d'Extrême-Orient revêtu de nombreuses couches de laque, éventuellement peint, gravé, sculpté : Un laque chinois.

LAQUE

(la-k')
Adj. Employé uniquement dans gomme laque, espèce de fécule rouge fournie par les semences de l'érythrine monosperme (légumineuses) et de la dalbergie à gousse ovale (légumineuses), et dite abusivement gomme, car c'est une résine. S. f. La laque entre dans la composition des vernis et de la cire d'Espagne.
Ses pieds [du courlis brun] sont d'un rouge de laque [BUFF., Ois. t. XV, p. 47]
On distingue la laque en bâtons, qui est la laque dans son état naturel, adhérant encore aux jeunes branches ; la laque en grains, qui est la laque détachée des rameaux ; la laque en écailles ou en tablettes, qui est de la laque fondue et coulée.
S. f. Terre alumineuse, teinte d'un suc colorant, qu'on emploie dans la peinture.
Laque de Venise, pour teinture, le 100 pesant, payera 16 livres, [, Tarif du 18 sept. 1684]
Les arts doivent quelques découvertes à M. Margraaf, celle de la composition d'une laque rouge pour la peinture dont le secret était perdu [CONDORCET, Margraaf.]
Adj. m. Vernis laque, beau vernis de la Chine, ou noir ou rouge. S. m. Le beau laque de la Chine. Nom d'ouvrages le plus souvent en carton, recouverts de vernis, ornés de figures et de dorures, et venant de Chine. De jolis laques.
Il lui envoya un cabinet de laque et plusieurs bijoux [J. J. ROUSS., Hél. VI, 14]
Tenez, crayons, papiers, mon vieux compas sans pointe, Mes laques et mes grès, qu'une vitre défend, Je vous livrerai tout [V. HUGO, Voix, 22]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et espag. laca ; ital. lacca ; du persan lak, teinture rouge ; sanscr. lâkshâ, insecte de la laque et la laque elle-même, laktaka, la laque.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    LAQUE. Ajoutez :
    Arbre à la laque, du Malabar, le butea frondosa, ROXB. [BAILLON, Dict. de bot. p. 247]

laque

LAQUE. n. f. Sorte de résine, d'un rouge jaunâtre, qui sort des branches de plusieurs espèces d'arbres des Indes orientales. La laque entre dans la composition des vernis, de la cire d'Espagne et de quelques teintures. Laque de Coromandel. Couleur de laque. Adjectivement, Gomme laque.

Il se dit aussi d'une Terre alumineuse, teinte d'un suc colorant, qu'on emploie dans la peinture. Laque de Venise, de Florence.

Il est masculin pour désigner le Beau vernis de Chine, ou noir, ou rouge, ainsi que les meubles qui en sont revêtus. On n'a pu encore parvenir à imiter parfaitement le beau laque de Chine. Acheter une table de laque. Voilà de vrai, de beau laque.

laque

Laque, espece de couleur vermeille.

Traductions

laque

lacquer, lake, hair spray, hairsprayלכה (נ), לַכָּהhaarlak, lak, lak(verf)lacca, laccatura, spray per capelliسْبِراي الشَعْر, وِرْنِيشُ الِلّكlak, lak na vlasyhårspray, lakHaarspray, Lackλάκα, σπρέι μαλλιώνlaca, laca para el pelohiuslakka, lakkalak, lak za kosuヘアスプレー, ラッカー래커, 헤어 스프레이hårspray, lakklakier, lakier do włosówlaca, laca para o cabelo, spray de cabeloлак, лак для волосhårsprej, lackน้ำมันแลกเกอร์, สเปรย์ฉีดผมlake, saç spreyikeo xịt tóc, sơn mài喷发剂, лак (lak)
nom féminin
1. liquide qui maintient les cheveux en place bombe de laque
2. peinture brillante de la laque rouge

laque

[lak]
nf
(= peinture) → gloss paint, gloss
(= vernis) → lacquer
(brute)shellac
(pour cheveux)hair spray
nm
(= art, technique) → lacquer work
(objet, oeuvre)piece of lacquerware