laticlave

(Mot repris de laticlaves)

LATICLAVE

(la-ti-kla-v') s. m.
Tunique que portaient à Rome les sénateurs, et qui était bordée d'une large bande de pourpre. Recevoir le laticlave, c'était recevoir la qualité de sénateur.
Si vous présidez à la cour des aides de Cahors, ou à l'élection, ou au grenier à sel, n'imitez point ce juge de village dont parle Horace, qui portait le laticlave et faisait parade de sa chaise curule [VOLT., Facéties, Les quand, les si, etc.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. laticlavus, de latus, large, et clavus, bande de pourpre, au propre, nœud, clou (voy. CLOU).

laticlave

LATICLAVE. n. m. T. d'Antiquité romaine. Tunique bordée par-devant d'une large bande de pourpre que portaient les sénateurs et la plupart des magistrats, et garnie de noeuds ou boutons de pourpre ou d'or imitant des têtes de clous.