lavallière

lavallière

n.f. [ de Mlle de La Vallière ]
Cravate souple, nouée en deux larges boucles.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

LAVALLIÈRE

(la-va-liè-r') s. f. pris adjectivement
Se dit de la couleur de certaines reliures ; c'est un brun clair à peu près feuille-morte. Maroquin Lavallière.
Il [un livre] est renfermé dans un écrin, et relié en chagrin Lavallière avec compartiments, cadres en bronze doré, médaillons en argent bruni [G. MOUTON, Journ. offic. 27 août 1874, p. 6225, 1re col.]
Cette dénomination vient non pas du duc de Lavallière ni de sa collection, mais de Mlle de Lavallière, et désigne seulement la couleur de la peau.
En termes de nouveautés, une sorte de nœud ou cravate pour femme.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

lavallière

LAVALLIÈRE. adj. des deux genres. Qui est d'une couleur brun clair, tirant sur la feuille morte. Il se dit surtout en termes de Reliure. Maroquin lavallière.

Par extension, Cravate lavallière ou elliptiquement, au féminin, Une lavallière, Cravate souple et un peu large que l'on noue soi-même.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5
Traductions

lavallière

[lavaljɛʀ] nffloppy necktie
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005