liaison

liaison

n.f.
1. Union de plusieurs choses, de plusieurs corps ensemble : Une liaison de maçonnerie en ciment assemblage
2. Enchaînement des parties d'un tout : Faites une liaison entre les deux paragraphes lien, suite, transition corrélation, rapport, relation
3. Prononciation de la dernière consonne d'un mot, habituellement muette, avec la voyelle initiale du mot suivant : Dans « les assiettes » et « vient-elle aujourd'hui ? », on fait la liaison.
4. Communication régulièrement assurée entre deux ou plusieurs points du globe : Liaison aérienne. La liaison à grande vitesse entre Paris et Lille. Nous avons établi la liaison téléphonique avec nos envoyés spéciaux connexion
5. Action de maintenir les relations entre différents services, différents organismes : Assurer la liaison entre les filiales contact
6. Dans l'armée, lien permanent établi entre chefs et subordonnés, entre unités différentes : Agent de liaison.
7. Litt. Lien entre deux personnes, reposant sur des affinités de goût, d'intérêt, de sentiment : Il a cessé toute liaison avec ces gens attaches, fréquentation, relation
8. Relation amoureuse suivie : Ils ont une liaison, mais essaient de la cacher.
9. En cuisine, opération consistant à incorporer de la farine, du jaune d'œuf, etc., à une sauce pour l'épaissir et la rendre onctueuse.
En liaison,
en contact : Nous sommes restées en liaison par l'intermédiaire d'un ami commun ; en communication : Elle a agi en liaison avec ses collaborateurs.
Mots de liaison,
conjonctions et prépositions.

LIAISON

(li-è-zon) s. f.
État de ce qui est lié. La soudure est une espèce de liaison. Ces pièces sont si bien jointes qu'on n'en voit pas la liaison.
La laine desdits plis ou pelures étant plus sèche et moins liante que la mère-laine, avec laquelle elle est mêlée, cela en empêche la liaison, [, Procès-verbal de police d'Amiens, 16 janv. 1671]
Fig.
L'égalité, mon frère, en est [de l'amitié] le ferme appui, C'en est le fondement, la liaison, le gage [CORN., Rod. I, 1]
Le cœur de l'homme étant destiné pour posséder un bien immense, quoique la liaison qui l'y tenait attaché soit rompue [BOSSUET, Sermons, l'Honneur, 1]
Terme de calligraphie. Petit trait de plume qui lie les parties de lettres les unes aux autres, et les lettres entre elles. Faire bien les liaisons.
Terme de musique. Trait recourbé dont on couvre les notes qui doivent être liées. Se dit, dans le plain-chant, d'une suite de notes passées sur la même syllabe. Liaison d'harmonie, se dit d'une suite d'accords tels que quelqu'un des sons qui forment le premier, subsiste encore dans le second. Liaison de chant, se dit de l'exécution de plusieurs notes d'un seul coup d'archet ou de gosier.
Terme de marine. Liaisons ou pièces de liaison d'un navire, les pièces de bois de construction telles que gouttières, préceintes, courbes, hiloires, qui lient ou fortifient les parties principales du navire.
Terme de cuisine. Jaunes d'œufs délayés ajoutés à une sauce au moment de servir pour l'épaissir un peu.
Terme de plombier. Se dit de l'alliage de l'étain avec le plomb pour former la soudure.
Terme de maçonnerie. Liaison de joint, ou, simplement, liaison, le mortier qui sert à jointoyer les pierres. Liaison à sec, maçonnerie dans laquelle les pierres sont posées les unes sur les autres sans mortier, leurs lits étant polis et frottés au grès. Maçonnerie en liaison, celle qui est faite de manière que le milieu d'une pierre est posé sur le joint de deux autres.
Fig. Ce qui lie les parties d'un discours les unes aux autres.
Le style de ces cantiques [des Hébreux], hardi, extraordinaire.... affranchi des liaisons ordinaires que recherche le discours uni [BOSSUET, Hist. II, 3]
De tous les défauts de ce poëme [la Lusiade] le plus grand est le peu de liaison qui règne dans toutes ses parties ; il ressemble au voyage dont il est le sujet [VOLT., Ess. poés. épiq. ch. 6]
On souffre des vers de liaison dans une tragédie ; mais les gens de goût ne peuvent souffrir des vers lâches, des hémistiches rebattus, des épithètes oiseuses [ID., Lett. Thibouville, 8 fév. 1773]
La liaison des scènes est bien observée dans cette tragédie, dans cette comédie, les scènes y sont amenées les unes par les autres.
J'ai dit que la liaison de scènes est ici perpétuelle, et j'y en ai mis de deux sortes, de présence et de vue ; quelques-uns ne veulent pas que, quand un acteur sort du théâtre pour n'être point vu de celui qui y vient, cela fasse une liaison ; mais je ne puis être de leur avis sur ce point, et tiens que c'en est une suffisante quand l'acteur qui entre sur le théâtre voit celui qui en sort, ou que celui qui sort voit celui qui entre, soit qu'il le cherche, soit qu'il le fuie, soit qu'il le voie simplement, sans avoir intérêt à le chercher ni à le fuir [CORN., Examen de la Suivante.]
Terme de grammaire. Petit mot qui sert à lier les membres des périodes et les périodes mêmes les unes avec les autres.
Que c'est [car] un mot de liaison Introducteur de la raison [MÉNAGE, Requête des dict.]
Il se dit de cette particularité propre à la langue française, par laquelle la dernière lettre d'un mot se joint au mot suivant. Dans grand homme, le d fait liaison, et on prononce : gran-t homme.
Connexité, rapport.
Les passions qui sont les plus convenables à l'homme, et qui en renferment beaucoup d'autres, sont l'amour et l'ambition ; elles n'ont guère de liaison ensemble, cependant on les allie assez souvent [PASC., Passions de l'amour.]
Il y a tant de liaison entre la spéculation et la pratique que.... [ID., Prov. XII]
Il n'y a rien de cela [intérêt, sympathie] aux exemples des païens ; nous n'avons point de liaison à eux [ID., Pens. XXIV, 22, éd. HAVET.]
Vous voyez, d'où vous êtes, tout ce qui se dit [chez Mme de Sévigné, à son retour], et la joie qu'on témoigne, et Mme de Grignan et votre voyage, et tout ce qui n'a point de liaison ni de suite [SÉV., 166]
J'aurais été bien fâchée de la perdre [une lettre] ; elle me fait une liaison de conversation qui m'instruit de tout ce qui m'échappait [ID., 18 sept. 1689]
J'admire la liaison que j'ai avec les affaires publiques ; il faut que l'excès de ce qu'on demande à votre assemblée retombe sur moi ; quand je le sus, je sentis le contre-coup [ID., 13 nov. 1676]
La Providence m'y a conduite [à Bourbon] par la main, en tournant les volontés et faisant des liaisons comme elle a fait [ID., 22 sept. 1687]
Ces empires ont une liaison nécessaire avec l'histoire [BOSSUET, Hist. III, 7]
Qu'ils [les devins] nous annoncent les choses futures ; qu'ils nous annoncent du moins tous les temps passés, et qu'ils fassent la liaison des uns avec les autres [ID., Élév. sur myst. I, 4]
10° Union d'amitié, d'intérêt.
Prud'homme m'avait fait assurer qu'il serait très aise de prendre liaison avec moi [RETZ, II, 223]
Nous sommes si fort dans les mêmes intérêts [avec le chevalier de Grignan], qu'il n'est pas possible que cela ne fasse une liaison toute naturelle [SÉV., 30 nov. 1689]
Je n'oublierai jamais cet endroit de ma vie, il me semble qu'il nous a fait une liaison particulière [ID., à M. de Guitaut, 16 nov. 1674]
Quelque liaison qu'il y ait entre vous et M. de Morveaux, vous en avez encore davantage avec la justice et la raison [CH. DE SÉVIGNÉ, à Lamoignon, dans SÉV. t. X, p. 292, édit. RÉGNIER]
Les mariages sont aussi souvent un supplice qu'une douce liaison, et on est une dure croix l'un à l'autre [BOSSUET, Élév. sur myst. VI, 11]
Ravi d'entrer en liaison avec ce grand homme [FONTEN., Hartsoeker.]
La liaison intime d'Alcibiade avec Socrate est une des particularités de sa vie les plus remarquables [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. III, p. 935, dans POUGENS]
Tant l'amour de la liberté et la crainte d'être assujettis prévalaient, dans le cœur des Romains, sur toutes les liaisons du sang et de la nature ! [VERTOT, Rév. rom. VII, 226]
Je ne puis.... demeurer avec vous en liaisons que cette vérification ne soit faite [J. J. ROUSS., Lett. à Souttersheim, 21 juin 1764]
Fig.
Il n'y a point de liaison si étroite avec le monde que je ne doive rompre [BOURDAL., 14e dim. après la Pentec. Dominic. t. III, p. 420]
Au plur. Sociétés, accointances.
Ne faites pas de nouvelles liaisons ; connaissez avant d'aimer [MAINTENON, Lett. à M. d'Aubigné, 3 janv. 1681]
Soyez circonspecte dans vos liaisons avec les femmes ; il vaut mieux être vue à l'opéra avec tel homme qu'avec telle femme au sermon [ID., Lett. à Mme d'Havrincourt, 24 juin 1705]
De peur qu'il ne prît des liaisons avec les mécontents [FÉN., Tél. VIII]
Vous n'en cultivez pas moins des liaisons fatales [MASS., Carême, Inconst.]
Les méchants n'ont que des complices ; les voluptueux ont des compagnons de débauche ; les intéressés ont des associés ; les politiques assemblent des factieux ; le commun des hommes oisifs a des liaisons ; les princes ont des courtisans ; les hommes vertueux ont seuls des amis [VOLT., Dict. phil. Amitié.]
J'étais résolu de m'en tenir désormais aux liaisons de simple bienveillance, qui, sans gêner la liberté, font l'agrément de la vie [J. J. ROUSS., Conf. X]
Ayez beaucoup de chevaux, des loges à tous les spectacles, jouez gros jeu, et je vous promets les liaisons les plus brillantes [GENLIS, Théât. d'éduc. le Vrai sage, I, 3]
Liaisons dangereuses, liaisons contractées imprudemment avec des hommes ou des femmes dangereuses. Les Liaisons dangereuses, titre d'un ouvrage de Laclos. Par un jeu de mot, liaisons dangereuses, vice d'élocution par lequel on met une liaison là où il n'en faut pas, ou une autre que celle qu'il faut.
11° Engagement.
Voici mes engagements : je suis liée avec M. le chevalier de Grignan qui n'est point parti avec ma fille pour m'attendre.... elle crut que cette liaison assurait mon voyage à Grignan [SÉV., à Mme de Guitaut, 25 avril 1694]
12° Terme de fauconnerie. Action de l'oiseau qui saisit et enlève le gibier. Liaison se dit aussi des serres de l'oiseau. Les oiseaux qui ont la liaison crochue ne se tiennent guère sur les rochers, parce que leurs crocs n'y peuvent prendre.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Iceulx moieulx d'œufs jaunissent assez, et si font lioison [, Ménagier, II, 5]
  • XVIe s.
    Ayant fait dresser, sur une liaison de huit galeres joinctes ensemble, une grosse machine et engin de batterie pour rompre la muraille [AMYOT, Marcel. 20]
    Il vit le chariot duquel on parle tant, lié d'une liaison d'escorce de cormier [ID., Alex. 31]
    Entendre les figures, translations et belles liaisons de simples dictions les unes avec les autres [ID., Dém. 3]
    La liaison et contexture de cette monarchie [MONT., I, 121]
    Nouer une liaison [amitié] [ID., I, 214]
    Les liaisons et emmaillottements des enfants ne sont non plus necessaires [ID., II, 163]
    Les femmes de mauvaise vie ont entr'elles une si douce acointance, qu'il semble que ce soit une liaison de perpetuelle durée [LANOUE, 62]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. liazo ; du lat. ligationem, de ligare, lier.

liaison

LIAISON. n. f. Union, jonction de plusieurs corps ensemble. Ces pièces sont si bien jointes qu'on n'en voit pas la liaison. La liaison de ces pièces de bois est défectueuse. Dans la mosaïque, c'est un mastic qui fait la liaison des pierres et des émaux.

Il se dit principalement, en termes de Maçonnerie, du Mortier, du plâtre qui sert à jointoyer les pierres.

Maçonnerie en liaison, Celle qui est faite de manière que le milieu d'une pierre est posé sur le joint de deux autres.

Par extension, en termes d'Art militaire, Assurer la liaison de deux corps. Une armée qui opère en liaison avec une autre. Agent de liaison, Celui qui a pour fonction d'établir des relations constantes entre diverses unités.

Il se dit, en termes de Calligraphie, des Traits déliés qui joignent les unes aux autres les lettres ou les parties d'une même lettre.

Il se dit de même, en termes de Musique, d'un Trait recourbé dont on couvre les notes qui doivent être liées.

Il se dit aussi, dans la Musique vocale, d'une Suite de plusieurs notes passées sous la même syllabe.

Il se dit, en termes de Cuisine, de Jaunes d'oeufs délayés et d'autres matières propres à épaissir une sauce. Faire une liaison dans un potage, dans une sauce.

En termes de Grammaire, il se dit de Certains mots qui servent à lier les différents termes d'une proposition et les propositions entre elles. Les liaisons rendent l'expression de la pensée plus claire.

Il se dit, dans la langue parlée, du Fait d'unir certaines consonnes finales d'un mot avec la voyelle initiale du mot suivant. Dans les arbres, s est en liaison avec l'a de arbres. Le manque de culture se trahit également par les liaisons vicieuses et par l'absence des liaisons.

LIAISON Se dit figurément de Ce qui lie les parties d'un discours les unes aux autres. Liaison des idées. Liaison dans les phrases, dans les parties d'un discours. Il n'y a point de liaison, il y a une liaison nécessaire, une liaison intime entre ces deux idées. Les connaisseurs ont admiré la liaison des scènes dans cette pièce de théâtre.

Il se dit aussi, figurément, de la Connexion et du rapport que des affaires ont les unes avec les autres. Il y a liaison entre cette affaire et celle dont vous vous occupez. Il n'y a pas de liaison, de rapport entre ces deux affaires.

Il se dit encore, figurément, du Lien qui existe entre les personnes. Liaison de parenté, d'amitié, d'intérêt, de commerce, d'affaires. Entre eux il y a depuis longtemps une liaison étroite. Avoir une liaison intime avec quelqu'un. Former, rompre une liaison. Ce jeune homme a une liaison s'emploie pour dire qu'Il a une maîtresse.

Au pluriel, il se prend, dans un sens analogue au précédent, pour Relations, fréquentations. Cet homme a des liaisons qui me sont suspectes. Je lui ai fait sentir le danger de ses liaisons. Liaisons dangereuses. On dit plutôt, dans les deux derniers sens, Relations.

liaison

Liaison, Catenatio, Colligatio, Coniugatio, Connexio, Nexus.

Toute liaison resemblant à un joug, Iugamentum.

Liaison forte et serrée qu'on fait és murailles, Suffraenatio.

Bailler liaison à son oraison, et la reduire à certaines mesures, Astringere orationem numeris.

liaison


LIAISON, s. f. LIAISONER, v. act. [liè-zon, zoné, 1re è moy.] Liaison est de 3 syll. en vers. Corneille dit de l' Amitié.
   L'égalité... en est le ferme apui,
   C'en est le fondement, la liaison, le gage.
       Rodogune.
LIAISON, union de plusieurs corps; des parties du discours; des afaires, des persones. "La liaison des pierres, des pièces de bois. "Il n'y a point de liaison dans ce discours. Cette période n'a pas de liaison avec la précédente. "La liaison des scènes est bien observée dans cette pièce. "Cette afaire a une grande liaison avec la vôtre. "Liaison d'intérêt; liaison d'amitié: il y a une étroite liaison entre eux. Former, rompre une liaison. "Prendre des liaisons avec les mécontens. Fénél. = Liaisons du Discours. Ce sont des particules, qui servent à lier les phrâses entre elles; comme, car, vu que, afin que, mais, etc. Elles rendent le discours doux et coulant, mais il est bon de les suprimer, quand on doit s'énoncer avec moûvement et chaleur. Andry. "Je regrette fort, disait Vaugelas, les mots, qui servent aux liaisons des périodes, parce que nous en avons grand besoin et qu'il faut les varier.
   Rem. Un Auteur moderne voyant que lier régit la prép. à, a doné ce régime à liaison. "Sentir la liaison des divertissemens (de l'opéra) à l'intrigue. Mallebranche avait dit avant lui: "Nous ne conoitrons jamais leurs diverses liaisons (des parties du cerveau) d'un côté aux organes, qui reçoivent l'impression des objets, et de l'aûtre à toutes les parties de notre corps. — On dit avec et non pas à. Les substantifs n'ont pas toujours les mêmes régimes que les verbes du même sens. = On personifie quelquefois le mot liaisons, comme celui de conaissances. "Je n'ai d'aûtre intime que la Vicomtesse: les aûtres ne sont que des liaisons. Th. d' Éduc.
   LIAISON, en termes de cuisine, jaunes d'oeufs délayés, ou autre matière propre à épaissir une saûce.
   LIAISONER; Terme de Maçonerie. Arranger des pierres de façon que les joints des unes portent sur le milieu des aûtres. On le dit aussi des pavés.

Synonymes et Contraires

liaison

nom féminin liaison
1.  Relation entre des personnes.
3.  Littéraire. Fait d'être lié avec quelqu'un.
4.  Relation amoureuse.
Traductions

liaison

liaison, affair, communications, love affair, connection, linkחבירה (נ), חיבור (ז), צימוד (ז), צמידות (נ), קישור (ז), קישוריות (נ), קשירה (נ), קשר (ז), קִשּׁוּר, קְשִׁירָה, חֲבִירָהverbinding, affaire, bindmiddel [culinaria], metselspecie, samenhang, verband, verbindingsteken [muziek], verhouding, koppeling, relatieforbindelseligadoBund, Liaison, Verbindung, Zusammengehörigkeitcollegamento, connessione, legame, legamento, legatura, ponte, tramite, trescaвръзка (ljɛzɔ̃)
nom féminin
1. lien, rapport faire la liaison entre deux choses
2. relation entre des personnes avoir une liaison avec qqn
3. trajet effectué entre deux lieux une liaison aérienneferroviaire la navette qui fait la liaison avec l'aéroport
4. fait de prononcer la dernière lettre d'un mot avec lapremière du suivant faire la liaison

liaison

[ljɛzɔ̃] nf
(= rapport) → connection, link
(= contact) → contact
entrer en liaison avec → to get in contact with
être en liaison avec → to be in contact with
liaison radio → radio link
(TRANSPORTS)link
la nouvelle liaison Glasgow-Perpignan → the new Glasgow-Perpignan route
(amoureuse)affair
Ils ont eu une liaison dans leur jeunesse → They had an affair when they were younger.
(CUISINE)liaison
(PHONÉTIQUE)liaison
(INFORMATIQUE) (aussi liaison de transmission de données) → data link
liaison aérienne nfair link
liaison ferroviaire nfrail link
liaison fluviale nflink-up of rivers
liaison radio nfradio link
liaison routière nfroad link
liaison satellite nfsatellite link