libellé, ée

LIBELLÉ, ÉE

(li-bèl-lé, lée) part. passé de libeller
Voilà l'usurpation de tout l'extérieur des princes du sang, passée en titre bien clair et bien libellé par écrit [SAINT-SIMON, 360, 14]
S. m.Terme de pratique. Rédaction d'un ordre, d'une demande. Le libellé d'une demande. Le libellé de cet exploit est bien fait, c'est-à-dire, la rédaction en est conforme aux lois, aux ordonnances, etc. en même temps qu'il est correctement écrit.