libricide

LIBRICIDE

(li-bri-si-d') adj.
Par plaisanterie, qui tue les livres.
Puisse le généreux procédé de M. E. Perrin servir d'exemple à tous ceux, marchands ou amateurs, qui détiendraient encore quelques volumes ou fragments de volumes échappés au relieur libricide dont nous avons parlé plus haut [EUG. GAUTIER, Journ. offic. 18 août 1874, p. 5951, 3e col.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. liber, livre, et caedere, tuer.