limbe

limbe

n.m. [ du lat. limbus, bord ]
1. Couronne circulaire portant la graduation angulaire d'un instrument de mesure : Le limbe d'un sextant.
2. Bord lumineux du disque d'un astre.
3. En botanique, partie principale de la feuille ; partie large et étalée d'un pétale ou d'un sépale.

LIMBE

(lin-b') s. m.
Terme de mathématique et d'astronomie. Bord d'un instrument. Terme d'astronomie. Le limbe supérieur, le limbe inférieur du soleil, le bord supérieur, le bord inférieur du soleil.
Terme de botanique. Partie d'une feuille ou foliole qui est formée par l'épanouissement des fibres du pétiole.
L'étude de la botanique me semble utile au paysagiste, quand ce ne serait que pour ne pas donner aux feuilles de tous les arbres le même limbe et la même forme [CHATEAUBR., Dessin.]
Partie supérieure des corolles monopétales, celle qui vient après la gorge. Partie supérieure, ordinairement évasée et découpée, des calices monophylles.
Circonférence des valves d'une coquille bivalve, depuis le disque jusqu'au bord.
Cercle brillant autour d'un objet.
Néanmoins [dans l'éclipse totale du soleil] on voit encore un limbe ou un grand cercle de vapeurs dont la lumière est assez vive pour nous éclairer à peu près autant que celle de la lune ; sans cela, le globe terrestre serait plongé dans l'obscurité la plus profonde pendant la durée de l'éclipse totale [BUFF., 1re époq. nat. Œuvres, t. XII, p. 83, dans POUGENS.]
Cercle autour de la tête d'un saint, d'une divinité.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. limbus, bord.

limbe

LIMBE. n. m. T. de Mathématiques. Bord gradué d'un cercle, servant à la mesure des angles. Le limbe d'un instrument de mathématiques. Il s'emploie aussi en termes d'Astronomie. Le limbe supérieur, le limbe inférieur du soleil, de la lune.

En termes de Botanique, Le limbe d'une corolle, d'un calice, Le bord supérieur et plus ou moins évasé d'une corolle, d'un calice. Le limbe d'une feuille, La partie plane et plus ou moins large d'une feuille.

Traductions

limbe

Glied

limbe

limb

limbe

rama

limbe

ala