limité, ée

LIMITÉ, ÉE

(li-mi-té, tée) part. passé de limiter
Séparé par des limites.
Leurs États [des enfants de Clovis] l'un par l'autre avec soin limités [LEMERCIER, Frédég. et Bruneh. IV, 1]
Fig.
Pouvoir limité [TRISTAN, M. de Chrispe, IV, 4]
Mais la reconnaissance et l'hospitalité Sur les âmes des rois n'ont qu'un droit limité [CORN., Pomp. I, 1]
Ce terme limité que l'on veut leur prescrire [à Polynice et à Étéocle], Accroît leur violence en bornant leur empire [RAC., Théb. I, 5]
Notre esprit ne peut même embrasser qu'un nombre limité d'erreurs [DUCLOS, Consid. mœurs, ch. 2]