linier, ière

LINIER, IÈRE

(li-nié, niè-r') s. m. et f.
S'est dit autrefois d'une personne préparant le lin ou faisant le commerce de lin.
La communauté des marchands liniers de Paris était autrefois composée d'hommes et de femmes ; mais, depuis les statuts de 1666, elle ne l'est plus que de maîtresses qui se qualifient marchandes linières, chanvrières et filassières de la ville et faubourgs de Paris, [, Dict. des arts et mét. Linier]
Adj. Aujourd'hui, industrie linière, fabrication du fil et des étoffes de lin.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Quiconques est liniers à Paris, il peut et doit vendre soulement en gros et par poigniées par pesiaus.... [, Liv. des mest. 144]
  • XVIe s.
    Cinquieme rang, qui sont les petits mestiers : linieres, chanvrieres, maistre d'escrime [, Édit, avr. 1587]

ÉTYMOLOGIE

  • Lin.