liseur

Recherches associées à liseur: liseuse

liseur, euse

n.
Personne qui aime lire.

liseur

LISEUR, EUSE. n. Celui, celle qui se livre passionnément à la lecture. C'est un grand liseur, une grande liseuse de romans.

liseur

Liseur, Praelector.

liseur


LISEUR, EûSE, s. m. et f. [Li-zeur, zeû-ze; 2e lon. au 2d.] Celui, celle qui lit, dit l'Acad. Je ne crois pas cette définition juste. c'est plutôt celui, celle qui aime à lire. C'est l'un et l'aûtre, au sentiment de M. Marin. Liseur, Liseûse ne sont pas synonimes de Lecteur, Lectrice. Ceux-ci s'emploient toujours relativement à quelque ouvrage dont on parle: "Ce livre plaira à ses lecteurs; il ne sera pas du goût des lectrices. Ceux-là se disent absolument, et dans un sens indéfini, d'un homme, d'une femme qui aiment la lectûre, qui lisent beaucoup. "C'est une liseûse: elle sait un peu de tout: j'en ai aussi une petite teintûre; de sorte que nos superficies s'acordent fort bien ensemble. Sév. "Je ne suis pas étonné qu'il y ait des liseurs assez ignorans, pour croire de pareils mensonges; mais j'admire qu'il se trouve un Écrivain (Volt.) assez peu jaloux de sa réputation pour les imprimer. L'Abé du Volsin. Naturellement, lecteur aurait été un mot plus propre dans cette dernière phrâse; mais comme c'est une critique, liseur y fait très-bien. = Remarquez qu'on ne doit jamais l'associer aux pronoms personels. On ne doit point dire, vos liseurs, ses liseûses; mais, vos lecteurs, ses lectrices. Il régit pourtant fort bien la prép. de. "Grand liseur de romans. Boileau.