litanies

LITANIES

(li-ta-nie) s. f. pl.
Prière faite en l'honneur de Dieu, de la Vierge, en leur donnant successivement toutes les épithètes qu'on trouve dans les livres saints et dans les diverses prières, ou des saints, en les invoquant les uns après les autres. Grandes litanies, nom donné aux prières des rogations. Fig. Mettez-moi dans vos litanies, c'est-à-dire songez à mon affaire, occupez-vous de moi.
Fig. Au singul. Longue énumération, ennuyeuse la plupart du temps. Cet ancien militaire nous a fait une longue litanie de ses campagnes.
Pour M. et Mme de Coulanges, monsieur l'abbé.... c'est un cri pour me prier de parler d'eux ; mais je ne suis pas toujours en humeur de faire des litanies [liste des noms] [SÉV., 125]
L'abbé.... a fait une litanie des Sévignés [généalogie] ; il veut travailler à nos Rabutins [ID., à Bussy, 16 fév. 1671]

PROVERBE

    C'est toujours la même litanie, c'est-à-dire on revient sans cesse aux mêmes idées, aux mêmes expressions.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Lors conmence une kyriele, Sa credo et sa miserele, Pater noster, sa letanie [, Ren. 2641]
  • XIVe s.
    Et a Robin Canole juré sainte Marie, La puissance de Dieu, toute la letanie, Que par devant Paris sera ceste ost logie [, Guesclin. 17149]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, nétaléie ; Hainaut, létanie ; provenç. letanias ; espagn. letania ; portug. ladainha ; ital. letanie ; du lat. litaniae, qui est grec, le terme que l'on traduit par prière. Comparez le latin litare, faire un sacrifice, une offrande.