lobe

Recherches associées à lobe: globe

lobe

n.m. [ du gr. lobos, lobe de l'oreille ]
1. En anatomie, partie arrondie et saillante d'un organe quelconque : Les lobes du cerveau, du foie.
2. En architecture, découpure en arc de cercle servant à composer certains arcs et rosaces.
3. En botanique, division arrondie d'une feuille, d'un pétale.
Lobe de l'oreille,
partie molle et arrondie de l'oreille.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

lobe

(lɔb)
nom masculin
anatomie partie arrondie les lobes du cerveau le lobe d'oreille
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

LOBE

(lo-b') s. m.
Terme d'anatomie. Division arrondie d'un organe. Les lobes du foie, du poumon. Lobes du cerveau (appelés aussi lobules par quelques auteurs, qui réservent le nom de lobes aux hémisphères cérébraux) ; ils sont au nombre de deux, l'un antérieur, l'autre postérieur, séparés par la scissure de Sylvius.
Terme de botanique. Nom donné aux découpures des feuilles lorsqu'elles ont une certaine largeur. Lobes séminaux, ou, simplement, lobes, les cotylédons d'une graine. Nom donné aux poches de l'anthère.
Lobe ou lobule de l'oreille, l'éminence arrondie et molle qui termine en bas le pavillon de l'oreille. C'est dans le lobe ou le lobule que sont passées les boucles d'oreilles.
Il y a des peuples qui en agrandissent prodigieusement le lobe, en le perçant et en y mettant des morceaux de bois ou de métal, qu'ils remplacent successivement par d'autres morceaux plus gros, ce qui fait avec le temps un trou énorme dans le lobe de l'oreille, qui croît toujours à proportion que le trou s'élargit [BUFF., Hist. nat. hom. Œuv. t. IV, p. 306]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La vessie du fiel, située sous le grand lobe du foye [PARÉ, I, 19]

ÉTYMOLOGIE

  • Terme grec signifiant lobe du foie, lobe de l'oreille, partie pendante. Le sens primitif est cosse ; comparez le terme grec écaille, dérivé du verbe écaler.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

lobe

LOBE. n. m. T. d'Anatomie. Division d'une partie de certains organes formée par des sillons ou des échancrures. Les lobes du cerveau, du poumon, du foie.

Il se dit, particulièrement, du Bout inférieur de l'oreille.

Il se dit, en termes de Botanique, des Divisions ou des découpures larges et arrondies de certaines feuilles.

Lobes séminaux, ou simplement Lobes, Les deux corps charnus qui sortent de la semence des dicotylédones lorsqu'elle germe, et qui, dans plusieurs de ces plantes, se transforment en deux feuilles.

lobé

LOBÉ, ÉE. adj. T. de Botanique. Qui est divisé en lobes. Feuille lobée.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

lôbe


LôBE, s. m. [1re lon. 2e e muet.] Pièce molle et un peu plate de certaines parties du corps des animaux, spécialement du poumon et du foie. C'est aussi un terme de Botanique, qui se dit des deux parties de certaines semences, comme celle des fèves, etc.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

lobe

אונה (נ), אוּנָה

lobe

lalok

lobe

cuping telinga

lobe

lobi, lobo

lobe

lobe

lobe

lobe

lobe

LOB

lobe

[lɔb] nm
lobe de l'oreille → ear lobe
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005