loque

loque

n.f. [ du moyen néerl. locke, boucle de cheveux ]
1. (Souvent pl.) Vieux vêtement ; vêtement en lambeaux : Ce pantalon est une vraie loque guenille, haillon
2. En Belgique, étoffe servant au nettoyage des sols, au ménage.
3. Fig., péjor. Personne sans énergie, épuisée : C'était une loque pendant sa maladie épave

loque

(lɔk)
nom féminin péjoratif
1. vêtement déchiré, abîmé un mendiant en loquesvêtu de loques
être très abîmé Cette chemise tombe en loques.
2. figuré
personne sans force C'est une loque depuis que sa femme l'a quitté.

LOQUE1

(lo-k') s. f.
Pièce d'une étoffe, d'une toile usée et déchirée. Ses vêtements tombent en loques.
Ma pièce de blonde est en loques [J. J. ROUSS., Hél. V, 14]
Terme de jardinage. Palisser à la loque, attacher les branches d'un espalier avec des morceaux de vieux linge, afin de ne pas endommager les bourgeons.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Nul, tant fust grand, ne prince ne aultre ne mesme le comte ne sa maisnie, n'y prindrent oncques loque [CHASTELAIN, Ducs de Bourg. III, 59]

ÉTYMOLOGIE

  • Anc. haut allem. loc, chose pendante ; scandinave, lokr ; allem. mod. Locke, boucle de cheveux.

LOQUE2

(lo-k') s. f.
Un des noms vulgaires de la douce-amère, et, dans quelques cantons, de la carline acaule.

LOQUE3

(lo-k') s. f.
Maladie des ruches qui détruit les abeilles.

loque

LOQUE. n. f. Étoffe réduite en lambeaux par suite de l'usure. S'en aller en loques, être en loques, tomber en loques. Fig. Ce n'était plus qu'une loque humaine.

loque

Loque, ou Loquette, Peniculamentum.

loque


LOQUE, s. fém. [Loke: 2e e muet.] Petite pièce. "Son habit s'en va en loques. st. famil.

Synonymes et Contraires

loque

nom féminin loque
1.  Personne sans énergie.
déchet, épave, larve -familier: chiffe, chiffe molle, ruine -populaire: débris.
2.  Vêtement très abîmé.
Traductions

loque

lomp

loque

rag

loque

[lɔk]
nf (= personne) → wreck
une loque humaine → a wreck of a man/woman, a human wreck loques
nfpl (= habits) → rags
être en loques → to be in rags