lorgneur, euse

LORGNEUR, EUSE

(lor-gneur, gneû-z') s. m. et f.
Celui, celle qui lorgne.
Comme elle ne pouvait voir le duc [Jacques, frère de Charles II, d'Angleterre] qu'aux assemblées publiques, il fallait de nécessité qu'elle y fît de grands frais en avances pour le séduire ; et, comme c'était le lorgneur le moins circonspect de son temps, toute la cour fut instruite d'un commerce à peine ébauché [HAMILT., Gramm. 8]
Pour m'éclairer, j'examinai scrupuleusement les lorgneurs ; car les plus jeunes me paraissaient les plus empressés à se servir de ces lorgnettes [MARIV., Pays. parv. 6e part.]
Adjectivement.
Dieu vous conserve vos deux yeux qui ont été tant lorgneurs et tant lorgnés [VOLT., Lett. Richelieu, 18 févr. 1771]

ÉTYMOLOGIE

  • Lorgner.