lors

lors

[ lɔr] adv. [ du lat. illa hora, à ce moment-là ]
Depuis lors
Dès lors

lors de

loc. prép.
Indique l'époque de, le moment de : Lors de ce voyage, il rencontra sa future femme au cours de, pendant

dès lors que

loc. conj.
(Suivi de l'ind.) Du moment que ; puisque : Dès lors qu'il existe des preuves indiscutables, la personne peut être mise en examen.

lors même que

loc. conj.
(Suivi du cond.) Litt. Marque une opposition : Lors même que vous ne seriez pas d'accord, le règlement serait appliqué même si vous n'étiez pas d'accord

LORS

(lor ; l's ne se prononce et ne se lie jamais)
Sorte de nom de temps qui étymologiquement signifie l'heure, et qui ne se dit plus qu'avec certaines prépositions. Pour lors, en ce temps là.
Un prince qui pour lors ne faisait que de naître [CORN., Œdipe, IV, 3]
Mais rends-moi seulement ce glaive que tu crains.... Je répondrai pour lors et tu pourras connaître Qui de nous deux, perfide, est l'esclave ou le maître [VOLT., Mérope, V, 2]
Cette même armée en imposait au roi d'Angleterre, qui craignait pour ses États d'Hanovre, où il était pour lors [ID., Louis X V, 6]
En ce cas-là.
Corneille ne peut être égalé dans les endroits où il excelle ; il a pour lors un caractère original et inimitable [LA BRUY., I]
Dès lors, dès ce temps là. Des lors il commença à me prendre en haine. Dès lors, de là, ou dès là, par forme de conséquence. Cet accusé s'enfuit, dès lors il devint suspect à leurs yeux.
Avec les verbes il s'emploie adverbialement, et on le nomme adverbe de temps ; il signifie au temps dont on parle.
Elle vous traita lors en rivale odieuse [CORN., Rodog. I, 7]
J'en cache les deux tiers aussitôt qu'arrivés Dans le fond des vaisseaux qui lors furent trouvés [ID., Cid, IV, 3]
Maintenant il faut que j'appuie Ce que j'avançai lors, de quelque trait encor [LA FONT., Fabl. IX, 10]
La harangue fut vaine ; Le sultan dormait lors, et dedans son domaine Chacun dormait aussi, bêtes, gens.... [ID., ib. XI, 1]
C'est lors que les douleurs commencent à nous prendre [MOL., l'Ét. I, 6]
Abîmé dans l'infinie immensité.... je m'effraie et m'étonne de me voir ici plutôt que là ; car il n'y a point de raison pourquoi ici plutôt que là, pourquoi à présent plutôt que lors [PASC., Pens. XXV, 16, édit. HAVET]
La famille de madame de Hanovre était nombreuse et lors en grande splendeur [SAINT-SIMON, 4, 65]
Lors de, loc. prép. Dans le temps de, au moment de. Lors de son élection, de son mariage.
Dès lors que, loc. conjonct. Du moment que.
Dès lors que son démon commence à s'agiter, Tout, jusqu'à sa servante, est prêt à déserter [BOILEAU, Sat. VIII]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Lores m'esteut [il me faut] de rechef comencer [, Ronc. 164]
    Lors plora Charlemaine, tant fut d'ire destrois [, Sax. XVIII]
    Quant la saison du douz temps s'asseüre, Lors [je] chanterai.... [, Couci, p. 125]
  • XVe s.
    Mais ainsi en avinst pour le temps qui lors estoit [PIERRE DE FENIN, 1417]
    Pour lors estoient les subjectz de cette maison en grant richesse [COMM., I, 2]
    Artillerie belle et grande selon le temps de lors [ID., ib.]
  • XVIe s.
    Il fut dès lors appellé Theseus [AMYOT, Thésée, 4]
    La paix fut bien faitte pour lors ; mais, incontinent après, les Gaulois Gessates renouvellerent la guerre [ID., Marcel. 6]
    De lors en avant [ID., Nicias, 15]
    Des lors retint et donna le droict nom De la pucelle à ses flustes rurales [MAROT, IV, 51]
    Lors Alexandre, voyant.... [MONT., I, 4]

ÉTYMOLOGIE

  • Anc. franç. l'ore ou l'ores, d'où lors ; de l'article la, et ore, heure, temps présent (voy. HEURE). L'heure s'est dit pour l'ore, comme dans ces vers de Marot : Hommes mortels ne connaissoient à l'heure Fors seulement le lieu de leur demeure, I, 16.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • LORS. Ajoutez :
  • Lors que, lors même que, se dit au même sens qu'alors que, voy. ALORS.

lors

LORS. adv. de temps qui s'emploie seulement en composition dans les locutions suivantes :

POUR LORS, loc. adv. En ce temps-là, à ce moment-là. Je voulais le secourir dans sa détresse, mais pour lors je n'avais pas d'argent. Il est vieux.

DEPUIS LORS, Depuis ce temps. Je l'ai rencontré il y a un mois, depuis lors je n'ai plus entendu parler de lui.

DÈS LORS, Dès ce temps-là, à partir de ce moment-là. Dès lors il commença à me prendre en haine.

Il se dit aussi pour De là et marque la conséquence. Cet accusé s'enfuit; dès lors il devint suspect.

LORS DE, loc. prép. Dans le temps de, au moment de. Lors de son élection, de son mariage.

DES LORS QUE, loc. conj. Du moment que, puisque. Dès lors que vous le voulez ainsi, je n'ai qu'à obéir.

LORS MÊME QUE, loc. conj. Quand bien même, même dans le cas où. Lors même que vous l'exigeriez, je ne pourrais vous satisfaire.

lors

Lors, Tunc, Tunc temporis, Hic, Id temporis, Ce mot semble venir de ces deux mots Latins, Illa hora, Desquels on n'auroit retenu que, l, de Illa, et pourroit-on adjouster une, h, l'hors.

Lors il dit, Ibi infit.

Lors d'adventure qu'on contoit argent, Vt numerabatur forte argentum.

Lors finablement, Tum denique.

Lors qu'il luy plaisoit, Tum quum ei placebat.

Lors que tu viens à commencer, Dum incipis.

Lors que tu estois magistrat, Quum esses cum imperio.

Lors que desja, etc. Iam tum quum, etc.

Lors qu'il est tendre, Dum est tener.

Lors seulement commence, etc. Tum demum incipit lex esse scripta.

lors


LORS, adv. [Dans lorsque, on fait sentir l's de lors: mais dans dès lors et pour lors, on ne la fait point entendre: lorske: Dèlor, pour lor.] * 1°. Lors s'est dit anciènement pour alors.
   Il devoit être sourd aux aveugles souhaits:
   Il ne le fut pas lors.
       La Font.
Fleury a encore dit: "Telle étoit lors (alors) la loi de la guerre. "La soie lors (alors) encôre si râre.
   2°. Lors de son élection, de son avènement à la couronne, de son mariage. Acad.Vaugelas et Corneille le condamnent: mais on le conserve dans le discours familier, parce qu'il abrège un grand tour qu' il faudrait prendre sans cela. = 3°. Lors n'est adverbe qu' avec dès et pour. "Dès-lors, dès ce tems là: pour lors, en ce tems là. "Dès lors il résolut de ne plus se fier à des hommes~ qui l'avoient trompé. "Pour lors, il comença à changer de conduite. * On ne doit point dire, depuis lors, mais simplement depuis. = 4°. Joint à que, il est conjonction: "Lors qu'il fut arrivé. Il peut être séparé de que par quelques adverbes. "Lors enfin que l'épée est remise dans le fourreau. Moreau. "Lors même que le Prince étoit à la tête de son armée, etc. Id. Lors du moins que, etc. Lors aprês cela que, etc. Lors aprês tout que, etc. Cette construction est pourtant plus dûre et plus sauvage que la construction naturelle et ordinaire; enfin, lorsque; aprês tout lorsque, etc. Même est le seul adverbe qui âille mieux entre lors et que, que s'il était devant lorsque. C'est le seul que M. de Wailly aproûve dans cette construction. "Je ne dirois pas, dit-il, il faut nous défier de la fortune, lors sur-tout qu'elle nous flatte le plus. Je dirois sur-tout lorsqu' elle, etc. = 5°. Lorsque régit ordinairement l'indicatif. "Lorsqu'il veut; lorsqu'il vouloit; lorsqu' il aprit, etc. = 6°. Dès lors que ne se dit point. * "Dès lors qu'il est arrivé. Dites. Dès qu'il fut arrivé. On peut fort bien dire, il est vrai, je vis bien dès lors que j'étais perdu: mais là, que se raporte à je vis, et non pas à dès lors; (et celui-ci n'est là qu'adverbe; il n'y est point conjonction. Vaugelas, Corneille.

Traductions

lors

währendduring, for, on the occasion of, whereas, while, whilst, at, at the moment of, thenbijgelegenheidvan, gedurende, ingevalvan, onder, staande, terwijl, tijdens, voorMilloin (lɔʀdə)
préposition
pendant Nous nous verrons lors de mon séjour.

lors

[lɔʀ]
lors de prép
(= au moment de) → at the time of
(= pendant) → during
(locution) lors même que (= même si) → even though