louage

louage

n.m. [ de 2. louer ]
Dans la langue juridique, contrat par lequel une personne s'engage à laisser à une autre la jouissance d'une chose pendant un certain temps moyennant le paiement d'une somme : Un matériel de louage.

louage

(luaʒ)
nom masculin
droit fait de louer une chose ou un service un contrat de louage

LOUAGE

(lou-a-j') s. m.
Cession de l'usage d'une chose, pour un temps et pour un prix déterminés.
Le louage est un contrat par lequel l'une des parties s'engage, moyennant un prix que l'autre partie s'oblige à payer, soit à procurer à celle-ci pendant un certain temps l'usage ou la jouissance d'une chose, soit à faire pour son compte un ouvrage déterminé [ZACHARIAE, Cours de dr. civ. fr. trad. par Aubry et Rau, 1re éd. § 361]
L'air que je respire en ma chambre me coûte aussi cher que le louage de mon logis [BALZ., liv. II, lett. 4]
Domestique de louage, domestique dont on loue le service pour peu de temps. On dit dans le même sens : carrosse de louage, cheval de louage.
Ils allèrent prendre un carrosse de louage [SÉV., 498]
Fig.
Ces grandes âmes.... méprisaient la mort, comme si elles eussent eu des corps de louage [BALZ., Socrate, Disc. 3]
Terme de peinture. Figures de louage, dans un tableau, certains personnages inutiles et destinés uniquement à faire nombre. Terme de jurisprudence. Action de louage, celle par laquelle le bailleur demande au locataire le payement des loyers et la restitution de son bien en bon état, et aussi celle du preneur pour être mis et maintenu en jouissance de la chose louée.
Prise à bail.
C'est se ruiner que de faire tant de dépenses de louage de maison, d'ajustements et de ballots pour trois mois [SÉV., 8 nov. 1680]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Tout cil et toutes celes qui tiennent maison par liuage [TAILLIAR, Recueil, p. 207]
    Nus homs ne feme qui manans soit dedens le pooir de ceste vile, qui tiengne maison à louage... [ID., ib. p. 244]
    Cil qui baille aucune coze à louage le [la] pot demander, quant li termes est passés [BEAUMANOIR, XXXVIII, 1]
  • XIVe s.
    Pour louage de linge [, Ménagier, II, 4]
  • XVe s.
    Et dist à elle qui parle que il lui feist faire une quictance comment elle confessoit avoir receu la moitié du louage de la dicte maison [, Bibl. des ch. 6e série, t. I, p. 221]
    La maison ou louage d'un marchant [DU CANGE, locagium.]
  • XVIe s.
    Mort et mariage rompent tout louage [LOYSEL, 474]
    Le locataire peut user de retention de ses louages pour reparations necessaires [ID., 480]
    Comme l'on peust voir en ceux qui mordent à tout, se donnent à louage et s'asservissent à autruy [CHARRON, Sagesse, II, 2]
    Achapt passe louage [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Louer 1.

louage

LOUAGE. n. m. Cession de l'usage de quelque chose, faite par le propriétaire pour un certain temps, moyennant un certain prix. Donner, prendre, tenir à louage. Le louage d'une maison. Il paie tant pour le louage, tant de louage. Un cheval, une automobile de louage. Contrat de louage.

louage

Louage, Louager, cerchez Louer maison.

louage

Louage, Conductio.

Maison de louage, Conducta domus.

Avoir quelque petit louage, Habere aliquid conducti.

Ne payer point de louage, Gratis habitare in alieno.

Louage, quand on baille ou qu'on prend quelque chose à faire pour certains deniers, Locare, Conducere.

Bailler ses terres à louage, Locare, vel locitare agros.

Chevaux de louage, Equi meritorij.

Coches de louage, Rhedae meritoriae.

Lictieres de louage, Lecticae meritoriae, Sypuntinus.

louage


LOUAGE, s. m. LOUER, v. act. Ils expriment l'action de transporter ou de recevoir l'usage de quelque chôse pendant un certain tems à un certain prix. "Doner ou prendre à louage. — Louer a ces deux sens: il se dit du bailleur et du preneur. Louer des meubles, des cârosses, des chevaux. "Il m'a loué sa maison. = On dit proverbialement, d'un homme qui est sans emploi, qu'il est à louer. = On met sur les écriteaux, maison à louer. = Mde. de Sévigné joûe le mot sur les deux sens de louer, doner des louanges, et prendre à louage. "Ce logis, que tout le monde vient, que tout le monde admire, et que persone ne veut louer.

Traductions

louage

אריסות (נ), דמי חכירה (ז״ר), החכרה (נ), השכרה (נ), שכירה (נ), הַחְכָּרָה, דְּמֵי חֲכִירָה, הַשְׂכָּרָה

louage

Leasing

louage

租賃

louage

lease

louage

임대

louage

leasing

louage

เช่า

louage

[lwaʒ] nm
voiture de louage → hire car (Grande-Bretagne), rental car