lycée

lycée

n.m. [ lat. Lyceum, gr. Lukeion, nom du gymnase où enseignait Aristote ]
1. En France, établissement qui dispense l'enseignement du second cycle du second degré, de la seconde à la terminale.
2. En Belgique, établissement public d'enseignement secondaire pour les filles.
Lycée d'enseignement général et technologique,
établissement d'enseignement préparant aux baccalauréats d'enseignement général, aux baccalauréats technologiques et aux brevets de technicien.
Lycée professionnel ou L.P.,
établissement d'enseignement professionnel, préparant aux C.A.P., aux B.E.P. et aux baccalauréats professionnels.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

LYCÉE

(li-sée) s. m.
Gymnase, lieu d'exercice, situé en dehors d'Athènes du côté du levant, et garni d'allées couvertes. C'est dans le Lycée qu'Aristote tint école de philosophie. Par extension, l'école d'Aristote, l'ensemble de ses travaux et de ses disciples. Fig.
Ayant reçu ces illuminés frères de la rose-croix pour être, comme ils se vantent.... la source des beaux esprits, le débit des sciences, le Lycée de toute l'Allemagne [NAUDÉ, Rosecroix, VIII, 3]
L'univers entier a été pour elle un autre Lycée, où elle a prêché la sagesse [MASS., Pet. car. Triomphe.]
Nom donné à certains établissements où l'on s'occupe de littérature et de sciences. Établissement de Paris appelé plus tard Athénée, et où la Harpe donna ses leçons de littérature, publiées sous le titre de Lycée.
Déjà je suis partout attendue, annoncée, Et Dorival a dû m'abonner au Lycée [PICARD, Médiocre et rampant, I, 4]
Nom des établissements publics d'instruction secondaire placés sous la direction de l'État (ce nom fut donné par Napoléon 1er lors de la fondation de l'Université, puis changé en celui de colléges royaux sous la Restauration et sous Louis-Philippe, et rétabli en 1848) (on met une minuscule).
Vous êtes les enfants des belliqueux lycées ! Là vous applaudissiez nos victoires passées [V. HUGO, Crép. I]

ÉTYMOLOGIE

  • En grec, le terme correspond à gymnase près d'Athènes, ainsi nommé parce qu'il était dans le voisinage du temple d'Apollon , surnom signifiant qui a rapport aux loups, du terme grec loup (voy. LOUP) ; d'autres pensent que le terme grec veut dire lumineux, et vient de lumière.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

lycée

LYCÉE. n. m. Établissement public d'instruction secondaire placé sous la direction de l'État. Lycée de garçons. Lycée de jeunes filles.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

lycée


LYCÉE, s. m. Chez les Grecs, lieu public destiné aux exercices du corps. — L'École d'Aristote, comme le Portique signifie l'École de Zenon. — Aujourd'hui et figurément, lieu où s'assemblent les Gens de Lettres.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

lycée

Lyceum, Gymnasium, Lyzeumlyceum, grammar school, lycéelyceumבית-ספר תיכון (ז), גימנסיה (נ), חטיבה עליונה (נ), גִּימְנַסְיָהsekolah menegah atasλύκειοginnasio, liceoгимназияstřední škola고등학교лицей (lise)
nom masculin
établissement scolaire du second degré
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

lycée

[lise] nmsecondary school (Grande-Bretagne) (with pupils from 15 to 18 years old), high school (USA) (with pupils from 15 to 18 years old)
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005