mâsser

MÂSSER

(mâ-sé) v. a.
Terme de jeu qui vieillit. Faire une mâsse.
C'est en mon nom que vous avez mâssé les mulets ; je vous envoie cent pistoles, sur et tant moins de la perte que vous pouvez avoir faite pour moi [VOIT., Lett. 144]
Et qui mâsse mille pistoles Comme s'il mâssait mille oboles [SCARR., Poés. div. Œuv. t. VII, p. 16]
Je voulais de l'argent pour acheter des pipes ; Et, loin de m'en fournir comme j'aurais pensé, Peut-être ce jour-là vous auriez tout mâssé [TH. CORN., Galant doublé, V, 3]
Mâsse tout, mâsse à qui dit, mâsse la poste, je mâsse à qui répondra, je mâsse autant qu'il y a déjà au jeu. Fig. Mâsse, signal adopté pour boire tous ensemble dans la société des goinfres dont Saint-Amand faisait partie.
Et s'écriant mâsse ! à la troupe [, Rev. des Deux-Mondes, 15 juin 1839, p. 761]

ÉTYMOLOGIE

  • Mâsse.