mâter

(Mot repris de mâtera)

mâter

v.t.
Pourvoir un navire de son mât ou de ses mâts.

MÂTER

(mâ-té) v. a.
Terme de marine. Mettre en place les bas mâts d'un navire. Machine à mâter.
Par extension, dresser, mettre un objet debout. Mâter une barque, une pièce de bois. Mâter les avirons, les mettre debout dans l'embarcation. Mâter un canon, le mettre debout sur la bouche, ou momentanément sur le bouton de sa culasse. Mâter la bigue, la lever et l'établir dans une position verticale.

ÉTYMOLOGIE

  • Mât.

mater

MATER. v. tr. T. du jeu d'Échecs. Réduire le roi, par échec qu'on lui donne, à ne pouvoir sortir de sa place, ou à n'en pouvoir sortir sans se mettre de nouveau en échec. Je vous materai avec ce pion-là.

Il signifie, au figuré, Mortifier, affaiblir. Mater son corps, sa chair par des jeûnes, par des austérités.

Il signifie encore Humilier, abattre, dompter. Mater quelqu'un. Il a réussi à mater cette troupe indisciplinée. On a bien maté son orgueil. Il faut mater ce caractère opiniâtre.

mâter

MÂTER. v. tr. T. de Marine. Garnir un navire de ses mâts. Mâter un vaisseau. Il signifie aussi Dresser comme un mât. Mâter les avirons.

mater

Mater, Matar, Mactare. Quand le Roy ne peut partir de son reng sans estre prins, ne mettre au devant champion pour luy. Et dit on mat, non pas pour ce qu'à ce coup là le Roy soit mort, ains selon ce qu'on dit en bataille, Tu es mort, rends toy. Car en ce jeu là le Roy s'entend estre rendu pour sauver sa vie à la piece qui l'a ainsi acculé.

mater


MATER, MâTER, v. act. Le 1er a la 1re brève. C'est 1°. Faire mat. Voy. MAT. "Il l'a maté avec un pion. = 2°. Mortifier. "Mater son corps, sa chair, par des jeûnes, des austérités. = 3°. Figurément, Humilier. "Je le materai si fort, qu'il reviendra à la raison. "Il a été bien maté par le mauvais succês de cette afaire. = Le second a la 1re longue. Garnir un navire de mâts. "Mâter un vaisseau.