médianoche

MÉDIANOCHE

(me-di-a-no-ch') s. m.
Repas en gras, qui se fait après minuit sonné, particulièrement lorsqu'un jour gras commence à la suite d'un jour maigre (médianoche était le terme de la cour, tandis que réveillon était celui de la ville).
Après minuit sonné, plus scrupuleusement que nous ne faisions en Bretagne, on servit le plus grand médianoche du monde en viandes très exquises [SÉV., 130]
On servit une grande collation, et, un peu après minuit, on alla faire médianoche [SAINT-SIMON, 51, 111]
Catherine Boere a dit que, sur le minuit, elle apporta aux nouveaux mariés la collation qu'on appelle médianoche, ou le réveillon, et que l'accusé était bien l'époux.... [GUYOT DE PITAVAL, Causes célèbres, t. I, p. 23]

ÉTYMOLOGIE

  • Terme espagnol introduit par la reine Anne d'Autriche ; de media, au milieu, et noche, nuit.

médianoche

MÉDIANOCHE. n. m. Terme emprunté de l'espagnol. Repas qui se faisait après minuit sonné. Faire médianoche. Il est vieux.

médianoche


MÉDIANOCHE, s. m. Terme espagnol, naturalisé en France. Repâs en grâs, qui se fait après minuit sonné, le lendemain d'un jour maigre. On ne fait plus guère de médianoche, depuis qu'on est si peu délicat sur l'observation de l'abstinence.