médimne

MÉDIMNE

(mé-di-mn') s. m.
Terme d'antiquité. Mesure grecque pour les choses sèches, valant, d'après Saigey, 51 litres 84. Les quatre classes [du peuple athénien, dans la législation de Solon] furent organisées de la manière suivante : la première classe comprit tous les citoyens qui possédaient au moins un revenu annuel de cinq cents médimnes de produits secs ou liquides, etc. DURUY, Hist. grecq. ch. VI, édit. in-12, 1856.
Un médimne égale deux amphores romaines, égale cinquante-deux litres, égale en poids de froment trente-neuf kilogrammes ; suivant Plutarque, le médimne de blé valait, au temps de Solon, une drachme ; une drachme valait, sous Périclès, quatre-vingt-six centimes ; cinq cents médimnes valaient donc au moins quatre cent trente francs [ID., ib. en note.]

ÉTYMOLOGIE

médimne

MÉDIMNE. s. m. T. d'Antiq. Mesure grecque, pour les choses sèches, qui valait près de quatre de nos boisseaux ou cinquante et un litres soixante-dix-neuf centilitres.