médiocre

Recherches associées à médiocre: médiocrité

médiocre

adj. [ lat. mediocris, qui tient le milieu, de medius, qui est au milieu ]
1. Qui est au-dessous de la moyenne ; peu important : L'association a reçu une subvention assez médiocre modeste, modique ; considérable, gros faible, insuffisant ; satisfaisant
2. Qui a peu de capacités dans un domaine : Une élève médiocre en chimie faible ; bon, doué
3. Qui est sans éclat, sans intérêt : Son nouvel album est médiocre insignifiant, mauvais ; extraordinaire, prodigieux, remarquable
adj. et n.
Qui a peu d'intelligence, de capacités, de valeur : Un journaliste médiocre lamentable ; admirable, brillant

MÉDIOCRE

(mé-di-o-kr') adj.
Qui est entre le grand et le petit, entre le bon et le mauvais.
Les esprits médiocres condamnent d'ordinaire tout ce qui passe leur portée [LA ROCHEFOUC., Max. 375]
Tâchez, mon enfant, de vous accommoder un peu de ce qui n'est pas mauvais ; ne vous dégoûtez point de ce qui n'est que médiocre [SÉV., 18 mars 1671]
Dans les fortunes médiocres, l'ambition encore tremblante se tient si cachée qu'à peine se connaît-elle elle-même [BOSSUET, le Tellier.]
N'attendez pas que j'ouvre ici une scène tragique, que je représente ce grand homme étendu sur ses propres trophées.... dans les pertes médiocres on surprend ainsi la pitié des auditeurs [FLÉCH., Turenne.]
Les sots lisent un livre et ne l'entendent point ; les esprits médiocres croient l'entendre parfaitement ; les grands esprits ne l'entendent quelquefois pas tout entier [LA BRUY., I]
Il n'y a rien qui se soutienne plus longtemps qu'une médiocre fortune [ID., VI]
Une bonne terre, quoique médiocre en étendue [FÉN., Tél. XI]
Non, mes frères, la vertu ne dégénère jamais en vice médiocre [MASS., Carême, Inconst.]
Il paraît ici des couplets contre tout le monde ; mais ils sont assez, comme tous les hommes d'aujourd'hui, malins et médiocres [VOLT., Lett. Formont, 29 mai 1732]
Peut-être les hommes d'une fortune médiocre sont en tout pays les meilleurs citoyens, puisqu'ils sont au-dessus d'une extrême pauvreté qui peut conduire à des bassesses, et au-dessous de la grande opulence qui nourrit presque toujours l'ambition [ID., Mél. hist. Mensonges impr. Question intéressante.]
Les muses haïssent le genre médiocre et tempéré [CHATEAUB., Génie, II, II, 8]
Avec l'un des adverbes bien, fort, etc. médiocre se dit de ce qui est au-dessous du médiocre. Son revenu est très médiocre. Son talent est bien médiocre. De même, avec la négation, il se dit de quelque chose de considérable.
L'impatience que j'ai n'est pas médiocre [SÉV., 19]
Je voudrais bien en avoir une [espérance] plus prochaine de vous avoir cet hiver avec moi ; pour vous dire le vrai, mes désirs là-dessus ne sont pas médiocres [ID., 15 mai 1676]
De la manière dont on m'a parlé, l'article de votre jeu n'est pas médiocre sur votre dépense [ID., 10 mai 1676]
Plus que médiocre, de peu de valeur.
La gazette de Manheim est un papier allemand plus que médiocre, [, Corresp. du gén. Klinglin, I, 372]
Je ne puis pas vous cacher que mes espérances sont plus que médiocres, [, ib. p. 183]
De peu d'esprit, de peu de talent, de peu de capacité, en parlant des personnes.
M. de Longueville avait, avec le beau nom d'Orléans, de la vivacité, de l'agrément, de la dépense, de la libéralité, de la justice, de la valeur, de la grandeur ; et il ne fut jamais qu'un homme médiocre, parce qu'il eut toujours des idées qui furent infiniment au-dessus de sa capacité [RETZ, Mém. t. I, liv. II, p. 294, dans POUGENS]
Nous affectons souvent de louer avec exagération des hommes assez médiocres [LA BRUY., XII]
Ce n'est pas sur une personne médiocre que je prétends avoir la supériorité [FÉNEL., Dial. des morts anc. Dial. 30]
L'approbation universelle est plus ordinairement pour l'homme médiocre [MONTESQ., Lett. pers. 145]
Il ne faut se moquer ni de ceux qui font du bon, ni de ceux qui font du très mauvais, mais de ceux qui, étant médiocres, se croient des génies et font les importants [VOLT., Dict phil. Art dramatique.]
Mes divins anges, il n'y a que Racine dans le monde ; s'il me vient quelqu'un de sa famille, je vous promets de le bien traiter ; mais, pour Campistron, la Grange-Chancel, Crébillon et moi, nous sommes des gens excessivement médiocres [ID., Lett. d'Argental, 9 mars 1763]
S. m. Ce qui est médiocre.
....Dans l'art dangereux de rimer et d'écrire Il n'est point de degré du médiocre au pire [BOILEAU, Art p. IV]
Ils [les esprits justes, doux, modérés] ne peuvent au plus qu'être les premiers d'une seconde classe et exceller dans le médiocre [LA BRUY., I]
C'est parce qu'on a senti par les réflexions et comme par l'expérience la distance énorme du médiocre à l'excellent qu'on ne peut plus souffrir le médiocre [D'ALEMB., Mélanges etc. t. V, Réflexions sur la poésie.]
Au-dessous du médiocre, se dit d'une personne, d'une chose sans mérite. Ce tableau est au-dessous du médiocre.
Je l'ai quelquefois rencontré [le chevalier de Ménil] chez elle [Mlle de Launai], et il m'a paru au-dessous du médiocre [DUCLOS, Mém. rég. Œuvres, t. V, p. 379, dans POUGENS]
Au plur. Les médiocres, les gens qui sont dans une condition, dans une fortune médiocre.
Puisque les grands, les petits et les médiocres vivent également assujettis aux mêmes nécessités naturelles, exposés aux mêmes périls, livrés en proie aux mêmes maladies [BOSSUET, Gornay.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Souhaits mediocres [RAB., Pant. IV, Nouv. prol.]
    Passion mediocre [MONT., I, 10]
    La poësie mediocre, qui s'arreste entre deux, est desdaignée [ID., I, 390]
    Nous vivons en un siecle qui ne produict les choses que bien mediocres [ID., III, 67]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. mediocris, dérivé de medius, qui est au milieu.

médiocre

MÉDIOCRE. adj. des deux genres. Qui est entre le grand et le petit, qui est moyen, à l'égard, soit de la qualité, soit de la quantité. Une somme médiocre. Un cheval de médiocre taille, de taille médiocre. Faire médiocre chère. Une fortune médiocre.

Il désigne spécialement Ce qui est intermédiaire entre le bon et le mauvais, mais plus rapproché du mauvais. Du vin médiocre. Livre médiocre. Un esprit médiocre. Ce devoir n'a eu qu'une note médiocre.

Un homme médiocre, Un homme de peu d'esprit, de peu de talent, de peu de capacité. Les gens médiocres réussissent souvent dans la vie, parce qu'ils ne portent ombrage à personne. Substantivement, Un médiocre.

Il s'emploie aussi substantivement pour désigner Ce qui est médiocre. En art, le médiocre est insupportable. Cet ouvrage est au-dessous du médiocre.

mediocre

Mediocre, Mediocris.

médiocre


MÉDIOCRE, adj. MÉDIOCREMENT, adv. MÉDIOCRITÉ, s. f. [1re é fer. 4e e muet aux deux prem.] Ils se disent de ce qui est entre le grand et le petit, entre le bon et le mauvais. "Somme, tâille, chère, vin, esprit, beauté médiocre. "Il est médiocrement riche, savant, etc. "La médiocrité de sa fortune, de son esprit, etc.
   REM. Médiocre ne fait guère bien devant le subst. "Les médiocres Écrivains, Vaug. De médiocres vers, la Bruy. Obscur et de médiocre condition, Fénél. Les médiocres gens, La Font. — L'Acad. dit aussi: cheval de médiocre tâille: faire médiocre chère. Tout cela me parait dur: mais sur-tout les médiocres vers et les médiocres gens.
   On dit, absolument et sans régime, la médiocrité: aimer la médiocrité, un état où l'on n'est ni riche, ni paûvre. "La vertu est la compagne de la médiocrité. "Il faut garder en tout la médiocrité; c. à. d. un juste milieu.
   Médiocrement régit-il la prép. de, comme infiniment, extrêmement? Mde. de Genlis en fournit un exemple. "Il a médiocrement d'esprit. Th. d'Éduc.

Synonymes et Contraires

médiocre

Traductions

médiocre

mediocre, second-rate, below par/not up to par, indifferent, poor, undistinguishedבינוני (ת), בלתי מספיק (ת), ירוד (ת), מספיק בקושי (ז), שפל (ז), בֵּינוֹנִי, בִּלְתִּי מַסְפִּיקmiddelmatig, matig, min, pover, tweederangsprůměrný, podřadnýmiddelmådig, andenrangsmittelmäßig, mangelhaft, medioker, niveaulos, zweitrangigμέτριος, δευτεροκλασάτοςmediocrekeskimääräinen, keskinkertainen, keskiverto, huonoBiasa Sajameðallags, miðlungsmediocre, di second’ordine平凡, 二流の평범한, 2등급의mediocrismiddelmådigпосредственный, второсортныйmedelmåttig, andra klassens平庸, 次级的مِنَ الدَرَجَةِ الثانِيَةdrugorazredandrugorzędnyde segunda categoriaชั้นรองikinci kaliteloại thường (medjɔkʀ)
adjectif
assez mauvais

médiocre

[medjɔkʀ] adjmediocre, poor
des notes médiocres → poor marks