mélèze

(Mot repris de mélèzes)

mélèze

n.m. [ mot dauphinois ]
Grand conifère croissant dans les montagnes au-dessus de la zone des sapins, à aiguilles caduques insérées par touffes.

mélèze

(melɛz)
nom masculin
grand arbre des montagnes Les mélèzes peuvent atteindre 45 mètres de hauteur.

MÉLÈZE

(mé-lè-z') s. m.
Nom vulgaire du larix européen, qui fournit la térébenthine dite de Venise, nommée gomme d'Orembourg dans le nord de l'Europe.
Ou brûlant sur la cendre à la fuite du jour, Un mélèze odorant attendrait mon retour [A. CHÉNIER, Élég. X]
Faux mélèze, nom vulgaire de l'aspalath chénopode, légumineuses.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Vous la nommez larix en latin ; les Alpinois la nomment melze [RABELAIS, Pant. III, 49]

ÉTYMOLOGIE

  • Origine inconnue. À Genève, on dit la mélèze ou melèze. Roullin pense que dans mélèze est un radical mel signifiant manne, dite miel par assimilation ; radical qui serait aussi dans le nom grec du frêne qui donne la manne commune.

mélèze

MÉLÈZE. n. m. Arbre de la famille des Conifères et de forme pyramidale, dont les feuilles étroites et groupées en bouquet tombent pendant l'hiver. On le nomme aussi Larix.
Traductions

mélèze

Lärche

mélèze

larch

mélèze

lork, lorkboom

mélèze

lærk

mélèze

lariko

mélèze

alerce

mélèze

larix

mélèze

lerk

mélèze

lárix

mélèze

lärkträd

mélèze

larice