ménagé, ée

MÉNAGÉ, ÉE

(mé-na-jé, jée) part. passé de ménager
Conduit, manié. Les esprits ménagés avec habileté.
À mon gré je n'ai point fait de pièce où l'ordre du théâtre soit plus beau et l'enchaînement des scènes mieux ménagé [CORN., Poly. Exam.]
Le seul courroux d'Achille, avec art ménagé, Remplit abondamment une Iliade entière [BOILEAU, Art p. III]
Terme de peinture. Pinceau ménagé, conduit avec art. Couleurs bien ménagées, distribuées avec la réserve convenable.
Préparé par habileté et mesure. Un accommodement ménagé entre deux adversaires aigris l'un contre l'autre.
Les traités les mieux ménagés ne sont que la loi du plus fort [VAUVENARGUES, Max. CCCIX.]
Employé avec habileté. La faveur des lieux habilement ménagée par cet officier.
Il n'est rien de plus dangereux qu'une longue vie, quand elle n'est remplie que de vaines entreprises, comme aussi il n'est rien de plus précieux quand elle est utilement ménagée pour l'éternité [BOSSUET, Yolande de Monterby.]
Quand je considère quatre-vingt-dix ans si soigneusement ménagés [ID., ib.]
Le temps bien ménagé est beaucoup plus long que n'imaginent ceux qui ne savent guère que le perdre [FONTEN., Marsigli.]
Arrangé, disposé. Une gradation bien ménagée.
Tout est ménagé dans le corps humain avec un artifice merveilleux [BOSSUET, Connaiss. IV, 2]
Traité avec égard. Ménagé par un adversaire courtois.
Osera-t-elle [l'âme pénitente] toucher à ce corps si tendre, si chéri, si ménagé ? [BOSSUET, la Vallière.]
C'est la destinée de la vieillesse d'être ménagée comme l'enfance [MAINTENON, Lett. au card. de Noailles, 27 sept. 1700]
Les amis de la Motte se plaignaient qu'il n'était pas assez ménagé dans cette pièce, et peut-être leurs plaintes n'étaient-elles pas sans fondement [D'ALEMB., Éloges, Lachaussée.]
Qu'on expose au péril avec prudence.
Les soldats, ménagés et exposés quand il faut, marchent avec confiance sous ses étendards [de Louis XIV] [BOSSUET, Mar.-Thér.]
De sorte qu'il n'y avait rien de plus hardi ni tout ensemble de plus ménagé qu'étaient les armées romaines [ID., Hist. III, 6]
Employé avec économie. Un revenu bien ménagé. Fig.
Les supplices furent ménagés et ordonnés sous d'autres prétextes que celui de la religion [BOSSUET, Hist. I, 11]