méridien, ienne

MÉRIDIEN, IENNE2

(mé-ri-diin, diè-n') adj.
Terme de géographie astronomique. Qui a rapport au méridien. Aspect méridien. Ombre méridienne, celle que projettent les objets saillants au moment de midi. Hauteur méridienne du soleil ou d'une étoile, leur hauteur au-dessus de l'horizon au moment où ils sont dans le méridien du lieu où on les observe. Terme de botanique. Plantes dont les fleurs s'ouvrent vers le milieu du jour ; par ex. le mesembryanthemum crystallinum, L.
Ligne méridienne, ou, simplement, la méridienne, ligne sur la surface de la terre et tirée du nord au sud dans le plan du méridien.
Si l'on prend des hauteurs égales du soleil avant et après midi, ou d'un astre quelconque avant ou après son passage au méridien, la ligne méridienne partage également, soit pour le temps, soit pour l'espace, l'intervalle entre ces deux hauteurs égales [BAILLY, Hist. de l'astr. mod. VII, 5]
Ligne méridienne, ou, simplement, méridienne, longue ligne qu'on suppose tracée sur la surface d'un pays dans le plan d'un méridien déterminé. La ligne méridienne, la méridienne de la France.
La fameuse méridienne de l'Observatoire, commencée par M. Picard en 1669, continuée en 1683 du côté du nord de Paris par M. de la Hire, et du côté du sud par M. Cassini, et enfin poussée par M. Cassini en 1700 jusqu'à l'extrémité du Roussillon [FONTEN., Cassini.]
Une méridienne que M. Bianchini voulait tracer dans toute l'étendue de l'Italie, à l'exemple de la méridienne de la France, unique jusqu'à présent [ID., Bianchini.]
S. f. Méridienne, ligne qui est la section du plan du méridien sur un autre plan quelconque, horizontal, vertical ou incliné, et qui indique l'heure de midi vrai au moment où soit le point de lumière, soit la ligne d'ombre passent dessus.
Se serait-on imaginé que Ticho, si habile et si exact observateur, aurait mal tiré sa méridienne, et que les anciens Égyptiens, si grossiers, du moins en cette matière, auraient bien tiré la leur ? [FONTEN., Chazelles.]
Deux points d'intersection entre les ombres égales du matin et du soir donnent une méridienne excellente [J. J. ROUSS., Ém. III]
Méridienne du temps moyen, courbe en forme de 8 qu'on trace autour de la ligne de midi d'un cadran solaire, et qui indique le midi en temps moyen pour chaque mois de l'année.
La méridienne, sommeil auquel les habitants des pays chauds se livrent ordinairement vers l'heure de midi. Faire sa méridienne.
Le Forlis par bonheur fait la méridienne [BOISSY, Deh. tromp. III, 1]

REMARQUE

  • Faire mérienne ou mérienner, DE BRIEUX. Cette forme se disait encore, comme on voit, au XVIIe siècle ; aujourd'hui elle est archaïque et provinciale.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Entre ces afaires, li reis David à un jur levad apres meriene ; si se alout esbanoiant [amusant] en un solier [, Rois, p. 154]
  • XIIIe s.
    Puis [il] fist s'ost [son armée] aceminer ; Si vinrent ensemble à Viane Un mardy puis meridiane [PH. MOUSKES, ms. p. 249, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Méridien 1 ; Berry, marienne, merienne, mesienne, meienne ; saintong. merienne, meriéner ; norm. mérienne, sieste ; provenç. meridiana, meriana ; espagn. et ital. meridiana.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    2. MÉRIDIEN. Ajoutez :
  • Lunette méridienne, lunette disposée pour observer le passage des astres au méridien.