météore

(Mot repris de météores)
Recherches associées à météores: Delphes

météore

n.m. [ du gr. meteôra, choses élevées dans les airs, de meteôros, qui est en haut ]
1. Phénomène lumineux qui résulte de l'entrée d'une météorite dans l'atmosphère terrestre ; étoile filante : Certaines nuits d'août, on peut observer de nombreux météores.
2. Fig. Personne ou chose qui brille d'un éclat très vif mais passager : Cette femme fut un météore de la chanson.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

météore

(meteɔʀ)
nom masculin
astron corps lumineux qui traverse le ciel le passage d'un météore
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

MÉTÉORE

(mé-té-o-r') s. m.
Tout phénomène qui se passe dans les régions supérieures de l'atmosphère.
Aujourd'hui, il se dit de tout phénomène de chaleur, de lumière, d'électricité qui se passe à la surface de terre, en relation avec l'atmosphère, et aussi de différents états de l'atmosphère elle-même. Météores aériens, les vents.
Le météore dont la prépondérance se fait sentir partout est le vent ; tous les météorologistes sont d'accord là-dessus [BOILLOT, Monit. univ. 8 juill. 1867, p. 898, 5e col.]
Météores aqueux, le serein, la rosée, la pluie, la neige, la grêle, le givre, etc. Météores ignés, les feux-follets, les éclairs, le tonnerre, les étoiles filantes, les bolides. Météores lumineux, l'arc-en-ciel, les parhélies, les aurores boréales, etc.
En particulier, toute apparition brillante, étoile filante, globe de feu, etc.
En 1696 il parut dans une grande partie de l'Italie un météore aussi lumineux que la lune en son plein [FONTEN., Guglielmini.]
Ces espèces de météores qu'ici le peuple croit être des étoiles qui filent, les Taïtiens les croient un génie malfaisant [BOUGAINVILLE, Voyage, 2e part. ch. 3]
Les moutons, épouvantés par le bruit du météore [chute d'aérolithes], se serraient les uns contre les autres [BIOT, Instit. Mém. scienc. 1806, 2e sém. p. 244]
Fig. Personne qui a une renommée éclatante, mais passagère, et chose qui fait une impression vive, mais peu durable.
Hélas ! rapide météore, Trop vite elle [la sylphide] a fui loin de nous [BÉRANG., Sylphide.]
Ces faux Dieux que leur siècle encense, Dont l'avenir hait la puissance, Vous trompent dans votre sommeil, Tels que ces nocturnes aurores, Où passent de grands météores, Mais que ne suit pas le soleil [V. HUGO, Odes, I, 11]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Regardes Aristote, et ouvre Le tiers et quart des metheores [, Nat. à l'alch. err. 911]

ÉTYMOLOGIE

  • Du grec, élevé, qui se passe en l'air, du grec, voy. MÉTA... et balancement, du grec, lever.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

météore

MÉTÉORE. n. m. Phénomène atmosphérique. Le tonnerre, les éclairs, la pluie, la neige, la grêle sont des météores. L'arc-en-ciel est un météore. Météore aérien, aqueux, lumineux, igné, enflammé.

Il se dit quelquefois, au figuré, des Personnes qui ont une renommée éclatante, mais passagère, et des Choses qui font une impression vive, mais peu durable. Ce conquérant fut un météore qui épouvanta le monde.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

météôre


MÉTÉôRE, s. m. [1re et 2e é fer. 3e lon. 4ee muet.] Phénomène, qui se forme et qui aparait dans l'air. "Le tonerre, les éclairs, la pluie, l'arc-en-ciel, l'aurôre boréale sont des météôres.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

météore

meteor

météore

זיק (ז), כוכב נופל (ז), מטאור (ז) [כוכב נופל], כּוֹכָב נוֹפֵל

météore

meteoor

météore

Meteorit

météore

meteora

météore

Метеор

météore

流星

météore

Meteor

météore

Meteor

météore

유성

météore

Meteor

météore

метеор

météore

[meteɔʀ] nmmeteor
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005