mévendre

(Mot repris de mévends)

MÉVENDRE

(mé-van-dr') v. a.
Il se conjugue comme vendre. Terme de commerce. Vendre une chose moins qu'elle n'a coûté, vendre à perte.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et plus tost porroit estre porsivis de celi cui les cozes aroient esté, s'eles estoient mesvendues ou poi [peu] louées [BEAUMANOIR, XXXVIII, 16]

ÉTYMOLOGIE

  • Mes.... préfixe, et vendre.

mévendre

MÉVENDRE. v. tr. T. de Commerce. Vendre une chose à perte. Ce marchand a mévendu plusieurs parties de son fonds. Absolument, Il y a des temps où les marchands sont obligés de mévendre. Il est vieux.

mévendre


MÉVENDRE, v. act. MÉVENTE, s. f. [Mévandre, mévante: 1re é fer. 2e lon. 3e e muet.] L'Acad. met aussi MESVENDRE à sa place. Voy. ce mot. Elle ne met point Mesvente. = Ils expriment une vente à trop bâs prix. "Mévendre des marchandises. "Il se plaint de la mévente de ses meubles.