mû, ue

MÛ, UE

(mu, mue) part. passé de mouvoir
Mis en mouvement.
Entre un corps mû et un autre corps mû, c'est suivant les rapports de la masse que les mouvements sont reçus [MONTESQ., Esp. I, 1]
Fig. Qui a reçu une impulsion morale.
Là-dessus, mû de zèle et de fidélité, J'en viens donner avis à Votre Majesté [TRISTAN, Mariane, II, 4]
La volonté mue par la grâce n'a pas le pouvoir d'y résister [PASC., Prov. XVIII]

REMARQUE

  • L'accent circonflexe indique une contraction de meü, l'ancien participe.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    Mû. Ajoutez :
    Terme de grammaire arabe.
    Syllabes mues, syllabes formées d'une consonne et d'une voyelle, par opposition à syllabes quiescentes, syllabes formées d'une consonne dépourvue de voyelle, [, Rev. critique, 16 juin 1877, p. 388]