machicotage

MACHICOTAGE

(ma-chi-ko-ta-j') s. m.
Se disait de certaines additions de notes, suivant une marche diatonique, avec lesquelles on remplissait, dans le plain-chant, les intervalles de tierces et autres.
Dans le diocèse de Paris, on se sert encore du machicotage pour un seul jour de l'année, et presque partout dans ce diocèse on néglige même d'observer cette pratique [LAFAGE, Cours complet de plain-chant, n° 303]

ÉTYMOLOGIE

  • Machicot.