machiné, ée

MACHINÉ, ÉE

(ma-chi-né, née) part. passé de machiner
Théâtre bien machiné, théâtre bien pourvu de machines. Table machinée, table pourvue des dispositions nécessaires pour l'exécution des tours d'un escamoteur.
Fig. Concerté pour quelque mauvais but.
Un complot machiné pour les intérêts de quelques particuliers [ANCILLON, Mél. de litt. t. II, p. 137, dans POUGENS]