machinal, ale

Recherches associées à machinal, ale: machinalement, machine

MACHINAL, ALE

(ma-chi-nal, na-l') adj.
Qui appartient aux machines. Matière machinale, nom donné par Fontenelle aux poulies, cordages, ressorts, etc. qui font aller les machines.
Fig. Qui est produit dans le corps vivant, comme par une machine, et sans la participation de la réflexion. Mouvements machinaux.
Il [Pierre le Grand] était né avec une crainte extrême de l'eau.... le courage et le génie domptèrent en lui cette faiblesse machinale [VOLT., Charles XII, I]
Ma réponse fut l'effet machinal de mon embarras [J. J. ROUSS., Prom. 4]
L'homme est libre, en ce sens, que, dans les actions non machinales, il se détermine de lui-même et sans contrainte [D'ALEMB., Lett. au roi de Pr. 2 août 1770]
Le plus grand bien que l'éducation pût procurer à l'homme serait sans doute de le mettre à l'abri de toutes les terreurs machinales, de lui apprendre à se servir de sa raison, même au milieu du danger [CONDORCET, Bertin.]
Rustan n'admire point, dans cette auguste armée [des Helvétiens], Cette uniformité, cet accord machinal Qui meut cent mille bras d'un mouvement égal [MASSON, Helvét. III]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. machinalis, de machina, machine.