macule

macule

n.f.
1. En médecine, tache cutanée qui n'est pas décelable au toucher (par opp. à papule).
2. En imprimerie, feuille mal imprimée ou tachée d'encre.

MACULE

(ma-ku-l') s. f.
Tache. Papier plein de macules.
Terme d'astronomie. Taches qu'on découvre sur le disque du soleil.
Fig. Souillure.
Ainsi lorsque de sa maison Oreste eut vengé la macule Sur sa mère... [SCARR., Virg. IV]
L'eau sainte du Gange qui lave toutes les macules des âmes [VOLT., Amabed, 6]
Terme de théologie. Agneau sans macule, Jésus-Christ.
Je saurai conserver d'une âme résolue à l'Époux sans macule une épouse impollue [CORN., Théod. III, 1]
Terme de vétérinaire. Nom vulgaire des eaux aux jambes.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La loy de Dieu est sans macule, convertissant les ames [CALV., Instit. 30]
    ....Que celle à qui j'ai voué mon service, Non seulement n'a macule ne vice [MAROT, III, 189]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et espagn. macula ; ital. macula, macola ; du lat. macula, tache.

macule

MACULE. n. f. Tache, souillure. Ce papier est plein de macules.

MACULE, en termes d'Astronomie, se dit d'une Tache obscure qu'on observe sur le disque du soleil.

macule

Macule, f. antepenacut. Labes Macula.

Recevoir quelque macule et tache, Maculam concipere.

Sans macule, Incontaminatus, Intemeratus.

Traductions