majorat

MAJORAT

(ma-jo-ra ; le t ne se lie pas, dans le parler ordinaire) s. m.
Immeuble qui, attaché à la possession d'un titre de noblesse et ne pouvant être aliéné, passe, avec le titre, d'héritier en héritier, soit naturel, soit adoptif. Constituer un majorat.
Il est contre le système d'égalité dans l'ordre équestre d'y établir des majorats [J. J. ROUSS., Gouv. de Pol. X]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-latin, majoratus, sorte de fief, droit d'aînesse ; anc. espagn. majorazgo, droit d'aînesse ; du lat. major, aîné, plus grand (voy. MAJEUR).
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

majorat

MAJORAT. n. m. Immeuble inaliénable attaché à la possession d'un titre de noblesse et qui passe avec ce titre à l'héritier naturel ou adoptif du titulaire. En France il n'est plus permis d'instituer des majorats.

MAJORAT se dit aujourd'hui du Titre d'infirmière- major.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5