mal

1. mal

n.m. [ du lat. malum, douleur physique ] [maux].
1. Ce qui est contraire au bien, à la vertu ; ce qui est condamné par la morale : Faire le mal pour le mal bien crime, péché
2. Ce qui est susceptible de nuire, de faire souffrir ; ce qui n'est pas adapté : Le mal est fait dommage, préjudice, tort épreuve, malheur ; bienfait calamité, problème
3. Souffrance physique : Il a des maux de dents affection, trouble maladie
4. Souffrance morale : Le mal du pays nostalgie
5. Ce qui oblige à un effort : Se donner du mal peine difficulté ; facilité
6. Mauvais côté de qqch : Il a pris en mal ce que nous lui avons dit il l'a pris défavorablement
Avoir du mal à,
éprouver de la difficulté à faire qqch.
Avoir mal,
souffrir.
Avoir mal au cœur,
avoir la nausée ; avoir de la peine.
Dire du mal de qqn,
le dénigrer, le calomnier.
Être en mal de qqch,
souffrir de son absence : Cet enfant est en mal d'affection.
Faire du mal à qqn,
le faire souffrir ; lui nuire.
Mal blanc,
panaris.
Mal de l'air,
malaise éprouvé en avion.
Mal de mer,
malaise éprouvé en bateau ; naupathie.
Mal des montagnes ou d'altitude,
malaise causé par la raréfaction de l'oxygène en altitude.
Mal de tête,
douleur au niveau du crâne ; migraine, céphalée.
Mal du siècle,
état dépressif caractéristique de la jeunesse à l'époque du romantisme.

2. mal

adv. [ lat. male ]
1. D'une manière contraire à la morale : Il s'est mal conduit vilainement ; bien, convenablement
2. D'une manière mauvaise, non satisfaisante : Ils écrivent très mal incorrectement ; admirablement, impeccablement être en mauvaise santé
Pas mal de,
un assez grand nombre de : Elle a pas mal d'idées ; une assez grande quantité de : Il a pas mal de travail beaucoup de
Prendre mal qqch,
s'en offenser.
adj. inv.
1. Qui est contraire à la morale : Elle n'a rien dit de mal.
2. Qui est en mauvaise forme, en mauvaise santé : Il est bien mal très malade
Ce n'est pas plus mal,
cela vaut mieux.
Être au plus mal,
être gravement malade ; être à l'agonie.
Être, se mettre mal avec qqn,
être brouillé, se brouiller avec lui.
Être pas mal,
Fam. être bien de sa personne : Ils sont pas mal, ces chanteurs.
Mal fait,
Fam. en Suisse, regrettable, déplorable : C’est mal fait pour elle, elle ne mérite pas ça.
Ne pas être mal,
être assez beau ou assez satisfaisant : Ce logiciel n'est pas mal il est convenable, correct
On est mal,
Fam. nous sommes dans une situation difficile.
Se sentir mal,
être dans un état de malaise physique ; être sur le point de défaillir.
Remarque: Voir bon an, mal an sous an et bon gré, mal gré sous gré.

mal

MAL. (Pluriel : MAUX.) n. m. Ce qui est contraire au bien, ce qui est mauvais, nuisible, désavantageux, préjudiciable, etc. Le mal et le bien. Dieu dispense les biens et les maux. La vie est un enchaînement de biens et de maux. Mal physique. Mal moral. Il a souffert tous les maux du corps et de l'âme. Rendre le bien pour le mal. Faire du mal, souhaiter du mal à quelqu'un. Vouloir du mal. Je ne lui veux ni bien ni mal. Ce petit événement a causé un grand mal. Prévenir, arrêter, faire cesser, réparer le mal. Dieu vous garde, vous préserve du mal. Si vous le fréquentez, mal vous en prendra. De deux maux il faut choisir le moindre. Il a eu plus de peur que de mal. Un mal imaginaire, Un mal qui n'existe que dans l'imagination.

Prov., Mal d'autrui n'est que songe. Voyez AUTRUI.

MAL signifie aussi Ce qui est contraire à la vertu, à la probité, à l'honneur. Il est enclin au mal. Un enfant porté à faire le mal. Il vaut mieux prévenir le mal que d'être réduit à le punir. Faire le bien et le mal sans discernement. Il y a du mal, il n'y a pas de mal, il n'y a pas grand mal à cela. Quel mal y a-t-il à cela? La science du bien et du mal. Avoir le génie du mal.

Mettre une femme à mal, Rendre une femme enceinte par violence ou par séduction.

Penser à mal, Avoir quelque intention maligne ou mauvaise. J'ai dit cela sans penser à mal.

MAL signifie encore Douleur physique, maladie. Vous me faites mal. Avoir mal à la tête, un grand mal de tête, de continuels maux de tête. La tête me fait mal. Mal aux yeux. Mal d'yeux. Mal aux dents. Mal de dents. Avoir mal à l'estomac, mal au ventre, mal à la jambe. Où a-t-il pris ce mal? Mal de Pott. Ce remède guérit bien des maux. Où avez-vous mal? Ce mal m'a pris tout à coup, est venu subitement. Ce mal s'en ira comme il est venu. Quelquefois, le remède est pire que le mal.

Mal d'enfant, Les douleurs d'une femme qui accouche. Être en mal d'enfant.

Mal caduc, haut mal. Voyez CADUC, HAUT.

Mal de mer. Voyez MER.

Mal de coeur. Voyez COEUR.

Mal de montagne. Voyez MONTAGNE.

Mal du pays. Voyez PAYS.

Prov., Aux grands maux les grands remèdes. On le dit au propre et au figuré.

MAL signifie aussi Peine, travail, difficulté. On a trop de mal dans cette maison. Il a bien du mal à gagner sa vie. Il se donne bien du mal pour nourrir sa famille.

Fig., Avoir du mal, bien du mal à faire une chose, La faire avec répugnance, avec chagrin. Il a eu bien du mal à vous quitter.

MAL signifie en outre Dommage, perte. La gelée a tout perdu, il y a encore plus de mal que l'on ne croit. Il n'y a que demi-mal.

MAL signifie, dans plusieurs locutions, Propos désavantageux tenu sur quelqu'un, ou Interprétation défavorable et fausse donnée à quelque chose. Dire du mal de son prochain. Il a dit beaucoup de mal de moi. C'est un homme qui prend tout en mal. Il a tourné en mal les choses obligeantes qu'on lui disait.

MAL s'employait autrefois aussi comme adjectif. La male peste vous étouffe.

Il est employé encore ainsi dans Bon gré mal gré et Bon an, mal an.

mal

MAL. adv. De mauvaise manière, autrement qu'il ne faut, qu'il ne convient, qu'on ne désirerait. Cette affaire va mal. Il a mal fait ses affaires. Il a mal réussi. Que cette lettre est mal tournée! J'ai mal entendu. Il chante, il écrit, il parle mal. Il tient mal à cheval. Il est mal dans ses affaires. Mal vu, mal pensé, mal dit, mal interprété. Cela est arrivé mal à propos. De mal en pis, D'un état mauvais à un autre plus mauvais.

Prendre mal une chose, S'en offenser. Il a mal pris la réponse qu'on lui a faite.

Se trouver mal, Tomber en faiblesse, en défaillance. Il signifie aussi Éprouver du malaise; comme on dit, dans un sens contraire, Se trouver bien.

Se trouver mal d'une chose, En éprouver du dommage, de l'inconvénient. Il s'est mal trouvé de n'avoir pas suivi votre conseil.

Se mettre mal, S'habiller sans goût.

Se mettre mal avec quelqu'un, Se brouiller avec lui.

Être mal avec quelqu'un, Être brouillé avec lui.

Pas mal se dit familièrement pour marquer l'approbation. Pas mal! pas mal! Continuez!

Il est aussi employé comme adjectif invariable dans les expressions suivantes : Être mal, Être sérieusement malade; Être fort mal, Être en danger de mort. Substantivement, être au plus mal, Être dans un état désespéré.

Dans le langage familier, Être mal, N'être pas mal se dit en parlant du Visage, de la tournure, des manières. Cette jeune fille n'est pas mal. Comme ce jeune homme est mal!

mal

Mal, Malum, Maleficium.

Un mal qui vient soudain, Maturum malum.

Quand le mal infini croissoit de plus en plus, Quum serperet in vrbe infinitum malum.

Le vent m'a fait mal en la teste, Mihi de vento condoluit caput, B. ex Plauto.

Ce mal est entré en la Republ. Inuasit hoc malum in Remp.

Ce mal recherra sur moy, In me haec cudetur faba.

Avoir mal, Laborare, Habere malum.

J'ay tout le mal, et cestuy là tout le bien et le plaisir, Miseriam omnem cupio, hic potitur gaudia.

J'ay mal au coeur et aux yeux, Doleo ab animo et ab oculis.

Il n'y avoit point de mal de l'escrire, Non fuit malum scribi.

Quel grand mal as tu commis envers toy? Quid de te tantum meruisti?

Endurer du mal, Subire malum.

Faire quelque mal, Obiicere malum, Malum alicui dare, Malum facere.

Qui ne se peut tenir de mal faire à quelqu'un, Petulans.

Il m'en fait mal, Male animo est.

Mal prononcer, Perperam pronuntiare.

Vouloir mal à quelqu'un, Inimicitias gerere.

Il ne luy en sçauroit venir nul mal, Illi nihil pericli ex indicio esse potest.

Tu le prens mal, Mendose colligis, Male accipis.

Que mal ne luy en advienne, Quod cum salute eius fiat.

Le mal plaider d'un advocat, Infantia, B.

Proces qui se portent mal, Causae laborantes et afflictae, Bud.

Il en faisoit grand mal, Id grauate concessum est, Bud. ex Liu.

N'ont ils pas assez de mal? Parumne est malae rei? Bud. ex Plauto.

¶ Malgratieux aux dames, Inuenustus, B.

Qui est mal soigneux, Negligens.

Faire maux, Mala inferre.

Semer maux, Sementem malorum facere.

mal


*MAL, MALE, adj. Méchant, mauvais. Ils ne se disent pas tout seuls, mais ils entrent dans quelques mots composés. Malheur, mal-aise, mal-encontre; male-rage, male-peste, male-mort, à la male heure, etc. = L'e de male est ordinairement muet, mais dans malédiction et maléfice, il est fermé.
   MAL, s. m. et adv. [Le pluriel du substantif est maux; pron. , long.] Mal, est 1°. En général, ce qui est contraire au bien. "Il n' y a pas de bien sans quelque mélange de mal. "Il n'y a pas de mal à cela. = 2°. Défaut, imperfection. "Il ne faut pas dire du mal de son prochain. = 3°. Vice, mauvaise action. "Il faut éviter le mal et faire le bien. "Enclin, endurci au mal. = 4°. Douleur, maladie. Mal dangereux, contagieux, invétéré, incurable. "Ce remède guérit bien des maux. = Quoiqu'on dise, avoir mal aux dents, aux reins, à la rate, à l'estomac; on doit dire: mal de dents, d'oreilles, de tête, de ventre, etc. Dans les premières locutions, c'est avoir, et non pas mal, qui régissent la prép. à. Voy. DOULEUR. = 5°. Domage, perte, calamité. "La gelée a tout perdu: il y a encôre plus de mal que l'on ne croit. "Cela ne fait ni bien, ni mal. = Vouloir mal, haïr. "Vous ne lui ferez pas grand mal, en lui voulant du mal: vous vous en ferez bien plus à vous-même. = 6°. Inconvénient, malheur: "C'est un grand mal qu'il soit absent. = 7°. Incomodité, peine, travail. "Il a bien du mal à gâgner sa vie. Acad. st. famil.
   Le Proverbe dit: de deux maux, il faut éviter le pire. = Mal sur mal n'est pas santé: on est bien à plaindre, quand plusieurs aflictions arrivent à la fois. = Tomber de fièvre en chaud mal, d'un petit accident en un plus grand.
   Tourner une chôse en mal, ou l' expliquer en mal, lui doner un mauvais sens. — La prendre en mal, ou fort mal, s'en ofenser. "Il prend tout en mal, il a pris cela fort mal.
   Mettre une femme à mal; la séduire. = Faire beaucoup de mal, (n°. 5°.) se dit toujours au singulier. Madame Dacier emploie le pluriel. "C'étoit quelque bête, qui étant devenûe enragée avoit fait beaucoup de maux. Iliade. Dites, beaucoup de mal.
   MAL, adv. Aûtrement qu'il ne se doit. "Cette afaire va mal. "Il a mal réussi. "Il chante mal;, j'ai mal entendu, etc. = Il se place après le verbe dans les temps simples; mais il vaut mieux le placer devant l' infinitif et le participe, dans les tems composés. "Il en ûse mal; il en a mal usé; je ne croyais pas mal faire, etc. = Quelquefois pourtant le goût de la construction et l'harmonie du discours permettent et exigent même qu'il marche après l'infinitif. "Un élève, qui a du génie, aprend à bien faire, en voyant son maître faire mal. DU BOS. = Quelques-fois aussi, il done à l'expression des sens diférens, suivant qu'il est devant ou aprês, comme par exemple, se mal trouver, et, se trouver mal. Le 1er ne se dit qu'au figuré, et seulement à l'infinitif et dans les tems composés: il signifie, tirer un mauvais fruit d' une démarche, et ce qu'on apelle, en style proverbial, en être mauvais marchand. "Il pourrait s'en mal trouver: "Il s' est mal trouvé de n'avoir pas suivi vos conseils. — Le 2d se dit dans le propre. Il n'a point de régime, et signifie, ressentir une incomodité, tomber en faiblesse. " Je me troûve mal aujourd'hui. Il se troûve mal toutes les fois qu' on le saigne.
   Mettre mal avec, brouiller. "Je vous mettrai mal avec les Poètes. Scar.Être mal avec quelqu'un; être brouillé avec lui. — Être mal dans ses afaires; comencer à devenir paûvre. = * Un Auteur moderne a dit, tomber mal, pour dire, tomber malade, ou se trouver mal. Voy. MALADE. Rem. 2°.

Synonymes et Contraires

mal

adverbe mal

mal

nom masculin mal
2.  Ce qui perturbe quelque chose.
calamité, difficulté, ennui, épreuve, malheur, problème -familier: enquiquinement -littéraire: plaie.
3.  Souffrance physique.
Traductions

mal

(mal)
nom masculin pluriel maux (mo)
1. douleur, souffrance un mal de dents avoir mal à la tête le mal du pays
2. avoir des difficultés à faire qqch
faire des efforts Elle s'est donné du mal pour terminer à temps.
3. chose mauvaise, négative dire du mal de qqn
4. ce qui est contraire au bien, à la morale distinguer le bien du mal

mal

schlecht, böse, Schmerz, Übel, Weh, Ungemach, nicht richtigbadly, wrong, bad, ill, pain, evil, harm, ache, miserable, nasty, pity, poor, difficult, difficulty, maleficience, mischief, poorly, un-slecht, kwaad, pijn, verkeerd, beroerd, schade, zeer, zonde, kwaal, fout, boze, kwade, kwalijk, wee, (het) kwade, moeite, niet goed, ziekte, krom, leed, lelijk, scheef, erg, euvel, onjuistכאב (ז), מדווה (ז), מחוש (ז), מחלה (נ), מיחוש (ז), רע (ז), רע (ת), רעה (נ), רשע/רשעה (ז), רַע, רָעָה, מֵחוֹשׁ, כְּאֵבzle, zlo, špatně, špatnýźle, złyάσχημα, πονόδοντος, πονοκέφαλος, λανθασμένοςmal, erradoзло, неправильно, плохоmale, dolere, mal, malo, sbagliatoخاطِئ, عَلَى نَحْو سَيَّءdårligt, forkertmalhuonosti, vääräloše, pogrešno悪く, 誤った나쁘게, 잘못된dårlig, galdåligt, felเลว, ไม่ถูกต้องahlakça suç sayılan, kötü bir şekildemột cách tồi tệ, sai严重地, 错的 (mal)
adverbe
1. d'une manière qui ne convient pas C'est mal fait. être mal habillé Il a mal compris.
2. d'une manière contraire à la morale, au bien mal se comporter
3.
a. avoir des ennuis de santé
b. ne pas bien se passer, avoir des difficultés Ses affaires vont mal.
4. avoir un malaise
5.
a. beaucoup, totalement Je m'en moque pas mal.
b. bien avec la négation Il n'est pas mal.
6. beaucoup de

MAL

[mal] abr nf (=Maison d'animation et des loisirs) cultural centre

mal

[maux] (pl) [mal, mo]
nm
(opposé au bien)evil
le bien et le mal → good and evil
(tort, dommage)harm
ne voir aucun mal à → to see no harm in, to see nothing wrong in
sans penser à mal, sans songer à mal → without meaning any harm
faire du mal à qn → to hurt sb, to harm sb
ne vouloir de mal à personne → to wish nobody any ill
dire du mal de → to speak ill of
penser du mal de → to think ill of
(= douleur) → ache
avoir mal à la tête → to have a headache
J'ai mal à la tête → I've got a headache.
avoir mal à la gorge → to have a sore throat
Est-ce que vous avez mal à la gorge? → Have you got a sore throat?
avoir mal aux dents → to have a toothache
J'ai mal aux dents → I've got toothache.
avoir mal à l'oreille → to have an earache
j'ai mal au dos → my back aches, I've got back ache.
maux de ventre → stomach ache sg
voir aussi cœur
faire mal à quelqu'un → to hurt somebody
Attention, tu me fais mal! → Be careful, you're hurting me!
ça fait mal → it hurts
Où est-ce que tu as mal? → Where does it hurt?
J'ai mal → It hurts.
J'ai mal ici → It hurts here.
se faire mal → to hurt o.s.
se faire mal au pied → to hurt one's foot
Je me suis fait mal au bras → I hurt my arm.
(= maladie) → sickness
le mal de mer → seasickness
avoir le mal de mer → to be seasick
le mal de la route → carsickness
avoir le mal de l'air → to be airsick
avoir le mal du pays → to be homesick
(= peine) → trouble
avoir du mal à faire qch → to have trouble doing sth
se donner du mal pour faire qch → to go to a lot of trouble to do sth
Il s'est donné beaucoup de mal pour que cette soirée soit réussie → He went to a lot of trouble to make the party a success.
adv
[fonctionner, marcher] → badly
Ce travail a été mal fait → The work has been badly done.
mal comprendre
Il comprend mal → He has difficulty in understanding.
Il a mal compris → He misunderstood.
mal tourner → to go wrong
aller mal → to be ill
Son grand-père va très mal → His grandfather is very ill.
adj inv
c'est mal (de faire) → it's wrong (to do)
C'est mal de mentir → It's wrong to tell lies.
n'avoir rien fait de mal → to have done nothing wrong
Il n'a rien fait de mal → He has done nothing wrong.
être mal → to be uncomfortable
être au plus mal → to be in a very bad way
mal en point → in a bad state
pas mal → quite good
Je te trouve pas mal sur cette photo → I think you look quite good in this photo.