mal-être

mal-être

n.m. inv.
Sentiment de profond malaise : Le mal-être des exclus de la société bien-être

mal-être

(malɛtʀ)
nom masculin invariable
bien-être sentiment de malaise Il souffre de mal-être car il se sent exclu.

MAL-ÊTRE

(ma-lê-tr') s. m.
État dans lequel on se sent en mauvaise disposition, où l'on a quelque souffrance sourde.
Si vous leur épargnez toute espèce de mal-être [J. J. ROUSS., Ém. II]
État de celui qui n'est pas heureux.
Il est clair, disais-je, qu'il faudrait choisir de n'avoir pas le sens commun, pour peu que ce sens commun contribue à notre mal-être [VOLT., Hist. d'un bon bramin.]
Gêne de fortune.
Elle [Madame de Maintenon] vécut très à l'étroit ; ses appas élargirent un peu son mal-être [SAINT-SIMON, 412, 163]
Après avoir passé presque toute ma vie dans le mal-être, et souvent près de manquer de pain [J. J. ROUSS., Conf. IV]

ÉTYMOLOGIE

  • Mal, et être.

mal-être

MAL-ÊTRE. n. m. État de langueur, indisposition vague et sourde. Avoir, sentir, éprouver du mal-être. Il est vieux.