maladroit, oite

MALADROIT, OITE

(ma-la-droi, droi-t') adj.
Qui n'est pas adroit. Il est maladroit dans tout ce qu'il fait. Avoir la main maladroite.
La nouveauté de ces visages barbares et de ces grands corps maladroits nous pourrait donner de l'étonnement [BALZ., liv. II, lett. 9]
L'on dit de soi qu'on est maladroit [LA BRUY., XI]
Cheval maladroit, cheval qui choisit mal les endroits où il met le pied en marchant.
Fig. Qui n'a pas d'habileté. Il a été maladroit, et a choqué son protecteur. Démarches, paroles maladroites.
Il faut être bien maladroit pour calomnier l'inquisition, et pour chercher dans le mensonge de quoi la rendre odieuse [VOLT., Mœurs, 140]
S. m. et f. Un maladroit, une maladroite.
Et s'il avait affaire à quelque maladroit [CORN., Poly. V, 1]

ÉTYMOLOGIE

  • Mal, et adroit ; bourguig. maulaidroi.