malencontre

(Mot repris de malencontres)

MALENCONTRE

(ma-lan-kon-tr') s. f.
Mauvaise rencontre.
Les œufs cassés et le poisson mort signifient malencontre [MOL., Am. magn. I, 2]
J'ai, ce me semble, tout l'attirail de bonne fortune, Dieu nous garde de malencontre [BARON, Homme à bon. fort. IV, 11]
Que malencontre avienne à qui fit naître en moi la curiosité ! [DANCOURT, Céphale et Procris, II, 13]
On dit qu'un homme porte malencontre, quand on croit que c'est lui qui est cause d'un malheur qui nous arrive en sa présence.

PROVERBE

    Qui se soucie, malencontre lui vient.

REMARQUE

  • On l'a fait masculin :
    Vous voyez bien que nous voilà par là hors de tout malencontre [COULANGES, Lett. à Mme d'Uxelles, 2 oct. 1709, dans SEV. t. X, p. 532, édit. RÉGNIER]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et le roy dit que malencontre eust tele moquerie [JOINV., 250]
  • XVIe s.
    Plusieurs grandes et griefves malencontres [AMYOT, Cam. 34]
    Le plus malheureux malencontre, disoit un sage philosophe, est d'avoir autrefois esté heureux [, Contes de Cholières, f° 159, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Mal, et encontre.

malencontre

MALENCONTRE. n. f. Mauvaise rencontre, accident. Par malencontre, il y trouva son rival. Il vous arrivera malencontre. Il est vieux.

malencontre

Malencontre, ou Mal'encontre, f. penac. Composé de deux entiers, Male, et Encontre, et vaut autant que mauvaise fortune ou rencontre, Infortunium, Mala fors, Res exitiose oblata.

C'est une chose de mal'encontre, c. de mauvais presage, de mauvais augure, Res quidem prodigij est, Prodigium illud quidem est, Liu. lib. 23.

Malencontre, ou Mal'encontre, Exitium, Infortunium, Mala fors.

Avoir mal'encontre, Habere infortunium.

Donner mal'encontre, Perniciem alicui dare, Mactare infortunio.

Gardez que je ne vous donne mal'encontre, Prohibete a vobis vim meam.

Porter mal'encontre, Perniciem afferre.

Porter signification de quelque chose advenir, et le plus souvent de mal'encontre, Portendere.

Tu me portes mal'encontre, Tu mihi moerorem affers.

Qui porte mal'encontre, Ominosus.

Qui porte ou signifie quelque mal'encontre advenir, Obscoenus.

Pourchasser mal'encontre à aucun, ou la mort, Parare exitium alteri.

Se pourchasser mal'encontre, Mendicare sibi malum.

Vous vous pourchassez mal'encontre, Malum vobis quaeritis.

Recevoir mal'encontre, Infortunium ferre.

Tu recevras mal'encontre, Inuenies infortunium.

Dieu nous garde de ce que mal'encontre nous signifie, Hoc detestabile omen auertat Deus.

Qui signifie et denote quelque mal'encontre advenir, Intempestiuus, Portentosus, Prodigiator.

Un signe de quelque mal'encontre advenir, Portentum, Prodigium.

Que mal'encontre en as tu à faire? Quid tua (malum) id refert?

malencontre


MALENCONTRE, s. f. MALENCONTREUX, EUSE, adj. MALENCONTREûSEMENT, adv. [Malankontre, treû, treû-ze, treûzeman: 2e et 3e lon. 4e e muet au 1er, lon. aux 3 autres. 5e e muet.] Malencontre, malheur, mauvaise fortune. Malencontreux; en parlant des persones, malheureux; en parlant des chôses, qui porte malheur. Malencontreusement, par malencontre. "Fuyons; que ce fou ne nous cause quelque malencontre. Lucien de d'Abl. "Je suis quelque-fois assez malencontreûse pour dire quelque chôse qui lui plaise. Sév.
   Et pour surcroit de maux, un sort malencontreux.
       Boil.
"Le scribe, tout intrépide qu'il étoit, a dû s' arrêter sur ce paragraphe, placé si malencontreûsement sur sa route. Ann. Litt. M. Fréron l'a mis en italique. Je le crois encôre bon pour le style badin ou critique. — L'Académie dit, du subst. et de l'adv., qu'ils sont vieux; et de l'adj. qu'il est du style fam.