malencontreux, euse

MALENCONTREUX, EUSE

(ma-lan-kon-treû, treû-z') adj.
Qui est sujet aux malencontres.
Je suis quelquefois assez malencontreuse pour dire quelque chose qui lui plaise ; je voudrais que vous l'entendissiez me louer et me copier [SÉV., 58]
Adieu, courrier malencontreux [REGNARD, le Distr. II, 1]
Toutes les princesses malencontreuses qui furent jadis retenues dans des châteaux enchantés par des nécromants [VOLT., Lett. en vers et en prose, 13]
Substantivement.
Va, cesse tes efforts pour un malencontreux Qui ne saurait souffrir que l'on le rende heureux [MOL., l'Ét. V, 10]
Qui annonce ou qui cause du malheur.
Leur prospérité.... est un objet funeste et malencontreux à toute la génération des hommes [BALZ., le Prince, ch. 21]
Il y avait quelque sort jeté sur ce malencontreux animal [un cheval] [SCARR., Rom. com. I, 20]
.... Un sort malencontreux Conduit en cet endroit un grand troupeau de bœufs [BOILEAU, Sat. VI]
Voici pour moi un jour bien malencontreux ! [BRUEYS, Grondeur, III, 10]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Incroyables maux viennent spirituellement et temporellement pour ce miserable et malencontreux discort [GERSON, dans le Dict. de DOCHEZ.]
  • XVIe s.
    Ceste feste se celebre ès jours malencontreux du mois de febvrier [AMYOT, Rom. 33]
    Ceste voix [le nom de la mort] leur sembloit [aux Romains] malencontreuse [MONT., I, 72]
    Il semble qu'il y ait aulcuns visages heureux, d'autres malencontreux [ID., IV, 224]

ÉTYMOLOGIE

  • Malencontre.