malgracieux, euse

MALGRACIEUX, EUSE

(mal-gra-si-eû, eû-z') adj.
Qui a mauvaise grâce.
Monsieur votre père, le plus malgracieux des hommes, m'a chassé dehors malgré moi [MOL., l'Avare, II, 1]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Rudes, malgracieux jamais plus ne sera ; Il bat, il fiert, il rue les enfans de deça [, Guesclin. 118]
  • XVIe s.
    Cil qui mieux aime par pitié Te faire don de la moitié Que prester le tout rondement, Il n'est point trop malgracieux ; Mais c'est signe qu'il aime mieux Perdre la moitié seulement [MAROT, Épigr. sur un mauvais rendeur.]
    L'un n'oublia rien aux persuasions, et l'autre à des reffus mal gracieux [D'AUB., Hist. II, 139]

ÉTYMOLOGIE

  • Mal, et gracieux ; Berry, maugracieux.