malmené, ée

MALMENÉ, ÉE

(mal-me-né, née) part. passé de malmener
En vérité, mes pères, vous voilà malmenés, et jamais homme n'a été mieux justifié [PASC., Prov. X]
Par extension, qui a éprouvé grand dommage.
.... Énée, Dont la flotte ainsi malmenée.... [SCARRON, Virg. IV]
L'un et l'autre vaisseau Malmené du combat.... [LA FONT., Fiancée.]
Voilà la pauvre Gascogne bien malmenée [SÉV., 234]