mangé, ée

MANGÉ, ÉE

(man-jé, jée) part. passé de manger
Mâché et avalé. Le gibier mangé dans un grand repas.
Tourmenté par quelque maladie.
Fontaine-martel était mort, mangé de goutte, ne laissant qu'une fille encore enfant [SAINT-SIMON, 161, 117]
Consumé en mauvaises dépenses.
Jamais, en ma vie, je n'ai parlé à qui que ce soit des souscriptions mangées [VOLT., Lett. Thiriot, 12 févr. 1739]
Miné, détruit. Les bords mangés par le torrent. Un bordage, un cordage, un objet exposé au frottement est mangé, quand il est usé, détérioré par cette cause.