mangeaille

mangeaille

n.f.
Fam. Nourriture abondante et de médiocre qualité.

MANGEAILLE

(man-jâ-ll', ll mouillées, et non man-jâ-ye) s. f.
Ce qu'on donne à manger à quelques animaux domestiques.
Huxelles la cultiva [Mlle Choin] jusqu'à envoyer tous les jours de sa vie des têtes de lapins et autres mangeailles à sa chienne [SAINT-SIMON, 259, 228]
Familièrement. Ce que mangent les hommes.
Monsieur a-t-il invité des gens pour les assassiner à force de mangeaille ? [MOL., l'Av. III, 5]
C'est le moyen de faire mourir notre abbé que de le tenter de mangeaille [SÉV., 8 juill. 1672]
J'aurais volé des fruits, des bonbons, de la mangeaille ; mais jamais je n'ai pris plaisir à faire du mal, du dégât [J. J. ROUSS., Confess. I]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    L'en fait present de la teste et du pié [du cerf] aux seigneurs, et cela n'est point mengaille [, Ménagier, II, 5]
  • XVIe s.
    Ceste mangeaille ne se fauche pas comme les precedentes [O. DE SERRES, 277]
    Le poulet ne voulut point toucher à la mangeaille qu'on luy presenta [AMYOT, les Gracq. 4]

ÉTYMOLOGIE

  • Manger.

mangeaille

MANGEAILLE. n. f. Ce qu'on donne à manger à quelques animaux domestiques, à des oiseaux. Faire de la mangeaille pour les poulets, leur donner de la mangeaille.

Il se dit aussi, très familièrement, de Ce que mangent les hommes et désigne une Grande quantité de nourriture, presque toujours médiocre. Il ne pense qu'à la mangeaille. Il se crève de mangeaille.

mangeaille

Mangeaille, Cibatus, huius cibatus, Esca, Cibus.

Mangeaille pour les porceaux, Epulae epularum.

Synonymes et Contraires

mangeaille

nom féminin mangeaille
1.  Nourriture pour les animaux.
2.  Nourriture de qualité médiocre.
nourriture -littéraire: pitance -populaire: bouffe, boustifaille, tambouille -vieux: bouffetance.
Traductions

mangeaille

Fressen

mangeaille

[mɑ̃ʒɑj] nf (péjoratif)grub