mannequiné, ée

MANNEQUINÉ, ÉE

(ma-ne-ki-né, née) part. passé de mannequiner
Qui sent le mannequin. Ces draperies, ces étoffes sont mannequinées.
Vos chasseurs et vos amazones sont raides et mannequinés [DIDER., Salon de 1765, Œuv. t. XIII, p. 232, dans POUGENS]

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • MANNEQUINÉ, ÉE. Ajoutez :
  • Figure mannequinée, figure faite en paille et en terre.
    Dans les fêtes galantes de Versailles, il a extrêmement contribué à décorer les lieux destinés à ces divertissements, en y faisant avec beaucoup de diligence et de justesse des mannequins ou figures mannequinées dont la masse intérieure est de la paille, et la partie extérieure de terre, de plâtre ou de carton broyé avec de la colle, ce qui est ordinairement accompagné d'une draperie et du symbole de la figure [GUILLET DE ST-GEORGES, dans Mém. inédits sur l'Acad. de peinture, publiés par Dussieux, etc. t. I, p. 377]