manouvrier, ère

MANOUVRIER, ÈRE

(ma-nou-vri-é, è-r') s. m. et f.
Ouvrier, ouvrière qui travaille de ses mains et à la journée.
Lorsque les œuvres de manouvriers et manouvrières viendront à vaquer par mort, forfaiture, ou autrement.... [, Lett. pat. Bail Boutet, 27 juin 1680]
La grande habitude de faire des expériences donne aux manouvriers d'opérations les plus grossières un pressentiment qui a le caractère de l'inspiration [DIDER., Interprét. de la nat. n° 30]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Li diable la [une tour] firent et ovrer et drecier, Bien a plus de mil ans, sans point de mencongier ; Et la tour firent faire à lor manouvrier [, Ch. d'Ant. VI, 1023]
    Quant on doit à manouvriers par le [la] reson de lor jornées [BEAUMANOIR, XXIV, 13]
  • XIVe s.
    À.... manouvriers qui furent ordenet à tenir les carios [chariots] de le [la] ville [CAFFIAUX, Abattis de maisons, p. 22]

ÉTYMOLOGIE

  • Manœuvre 1.