maquignonnage

(Mot repris de maquignonnages)

maquignonnage

n.m.
1. Métier de maquignon.
2. Manœuvres frauduleuses employées dans les affaires et les négociations ; marchandage sordide : Il refuse tous ces maquignonnages.

MAQUIGNONNAGE

(ma-ki-gno-na-j') s. m.
Métier de maquignon, de marchand de chevaux.
Moyens par lesquels les maquignons font paraître leurs chevaux meilleurs qu'ils ne sont.
Certains trafics illicites dans les affaires, dans l'administration, etc.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    J'aymerois mieux que luy et sa femme fussent où je dirois, que d'avoir servy à tel maquignonnage [CHOLIÈRES, Contes, t. I, Matinée 6, p. 169, dans POUGENS]

ÉTYMOLOGIE

  • Maquignonner.

maquignonnage

MAQUIGNONNAGE. n. m. Métier de maquignon.

Il se dit spécialement des Moyens que les maquignons emploient pour faire paraître leurs chevaux meilleurs qu'ils ne sont.

Il se dit, figurément et dans le sens péjoratif, de Certains commerces secrets, illicites, et de certains moyens frauduleux employés dans les affaires par des individus sans scrupules. Je soupçonne dans cette affaire un odieux maquignonnage.

Synonymes et Contraires

maquignonnage

nom masculin maquignonnage
Manœuvres frauduleuses.
manigances -familier: combine, cuisine, grenouillage, tripotage -populaire: magouillage, magouille.
Traductions

maquignonnage

סחר סוסים (ז)